Les grands-parents peuvent garder leurs petits-enfants mais pas venir souper ?

Jouer en gardant ses distances, c’est oui. Se réunir autour d’une table, c’est non !

Crédit : L'actualité

L’auteure, stagiaire postdoctorale à l’École de santé publique de l’Université de Montréal, répond chaque semaine à vos questions de santé. Les connaissances scientifiques concernant la COVID-19 évoluant à vitesse grand V, ses propos reflètent sa compréhension (pas parfaite !) des enjeux à une date précise. 

Les grands-parents peuvent garder leurs petits-enfants mais pas venir souper. Pourquoi ? N’est-ce pas un peu contradictoire ? N’est-on pas en train d’ajouter à la confusion ?

La semaine dernière, j’expliquais dans cette publication pourquoi il est important d’éviter les contacts étroits entre personnes pour diminuer la transmission du virus. Cette consigne s’applique particulièrement aux groupes à risque de complications de la COVID-19, comme les personnes âgées de 70 ans et plus et celles souffrant de problèmes de santé particuliers. Leur contact avec des enfants doit donc être entouré de précautions et de règles strictes.  Pour mieux les comprendre et ne pas les percevoir comme étant contradictoires, il faut d’abord jauger la vulnérabilité de chacun à la COVID-19.

Le rôle des enfants dans la transmission de la COVID-19

Les données épidémiologiques actuelles indiquent que la transmission du nouveau coronavirus se fait principalement de personne à personne lors de situations où il y a un contact physique étroit. Plus précisément, une personne malade qui parle, tousse ou éternue projette des gouttelettes de mucus qui contiennent le virus. De nouvelles données épidémiologiques indiquent toutefois que les enfants ne sont pas un vecteur aussi important de la transmission du nouveau coronavirus que ce qui avait été avancé il y a quelques mois. Il semblerait en effet que ce groupe d’âge ne représente qu’environ 2 % du total des cas enregistrés dans le monde. Dans les pays qui ont procédé à des tests de dépistage à grande échelle dans la population générale, les enfants de moins de neuf ans représentaient un pourcentage des cas de COVID-19 bien inférieur à leur poids démographique. De plus, certaines études de recherche des contacts de personnes infectées en Asie ont démontré très peu de cas de transmissions d’un enfant à un adulte (ici, par exemple). Une des hypothèses avancées pour expliquer ce phénomène serait la forte proportion des cas légers ou asymptomatiques chez les enfants, et donc une transmission probablement moindre du virus.

Comme les enfants semblent peu transmettre la maladie et être peu à risque de complications, il n’est pas contradictoire de permettre certains contacts entre eux et les adultes lorsque les consignes de la santé publique (distanciation physique, lavage des mains et étiquette respiratoire) sont bien respectées. Par contre, les réunir autour d’une table est toute une autre histoire. Les adultes sont non seulement le vecteur principal de la transmission du nouveau coronavirus, mais ils sont aussi plus à risque de développer des symptômes et des complications — surtout les personnes âgées. La prudence doit donc rester de mise dans toutes nos interactions sociales, mais nous devrons être encore plus vigilants lorsque ces interactions se feront avec des personnes plus vulnérables de transmettre ou de contracter le virus.

Vous avez aimé cet article ? Pendant cette crise, L’actualité propose gratuitement tous ses contenus pour informer le plus grand nombre. Plus que jamais, il est important de nous soutenir en vous abonnant (cliquez ici). Merci !

Dans la même catégorie
2 commentaires
Laisser un commentaire

Cet article n’apporte aucune réponse aux questions qu’on se pose. Il énonce des éléments contradictoires sans arriver à une synthèse exploitable. Question: en cette période où les écoles font un service très minimum et où certains parents travaillent, les grands parents peuvent-ils prendre en garde les petits enfants chez eux? Si oui, il est évident qu’ils sont amenés à partager la même table. Merci si vous avez des conseils plus précis.

Répondre

Est-ce que je peux partir en camping avec mes petits-enfants, je les garde à la maison régulièrement ?
Les parents recommence à travailler ils ont besoin

Répondre