Les jeunes médecins, des cordonniers mal chaussés

Les jeunes médecins préfèrent risquer de contaminer leurs patients ou leurs collègues plutôt que de prendre une journée de congé de maladie, révèle une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association.

Cordonniers mal chaussés
Photo : iStockphoto

Au cours d’un sondage mené auprès de 537 résidents, 58 % des répondants ont admis avoir travaillé alors qu’ils étaient malades pendant l’année précédente.

« C’est difficile de trouver un remplaçant quand vos collègues bossent déjà comme des fous », constate le Dr Anupam Jena, résident en médecine interne au Massachusetts General Hospital et responsable de l’étude. D’autres raisons expliqueraient le présentéisme des médecins. « Certains sont dévoués à leurs patients ; d’autres soignent leur image auprès de leur patron. Mais au final, ce sont le rendement des médecins et la santé des malades qui sont en jeu. »

Le Dr Jena admet avoir lui-même passé une nuit blanche auprès de ses patients tandis qu’il souffrait d’une intoxication alimentaire.