Les lésions au cerveau sont moins mortelles qu’avant…

…mais cela réduit le nombre d’organes disponibles pour les greffes.

velo-cycliste

La bonne nouvelle…

La proportion de patients qui subissent une lésion au cerveau et qui meurent des suites de leur accident est passée de 9,6 % en 2004 à 2,2 % en 2010, révèlent des chiffres collectés dans la région de Calgary.

Selon les chercheurs, qui ont publié leurs constats dans le Journal de l’Association médicale canadienne, le port plus répandu du casque de vélo, la multiplication des coussins gonflables dans les voitures et les avancées médicales seraient à l’origine de cette baisse.

… et la mauvaise

L’augmentation du taux de survie réduit le nombre d’organes disponibles pour les greffes, puisque les patients en état de mort cérébrale sont les seuls sur lesquels on puisse prélever des cœurs, poumons ou reins en assez bon état pour être transplantés.

Laisser un commentaire