Les mythes sur les tueurs en série

La région de Trenton est sous le choc. Comment le colonel Russell Williams, un homme fort respecté dans son métier, a-t-il peut-être pu assassiner et violer plusieurs femmes?

Dans un intéressant document publié en 2008, le FBI fait le point sur les connaissances utiles aux enquêteurs pour aborder la problématique complexe des tueurs en série.

Les chercheurs du National Center for the Analysis of Violent Crime en profitent pour déboulonner sept grands mythes à propos de ces meurtriers dont les médias parlent beaucoup, mais on ne connaît pas grand-chose.

– la majorité des tueurs en série ne sont pas des individus reclus ou inadaptés sociaux. Ils ont souvent des familles et des emplois respectables, et apparaissent comme des membres normaux de leur communauté;

– ce ne sont pas forcément des hommes blancs, ni des Américains;

– leurs crimes ne sont pas forcément motivés par le sexe;

– ils agissent souvent dans une zone géographique limitée;

– ils peuvent mettre fin à leurs crimes en série avant d’avoir été arrêtés ou soupçonnés;

– ce ne sont pas forcément des gens hyper intelligents ou atteints de maladies mentales. La plupart sont considérés comme des personnes responsables de leurs actes;

– ils ne veulent pas être pris, mais leur confiance s’accroit de meurtre en meurtre, ce qui accroit les chances qu’ils se fassent repérer.

Pourquoi certaines personnes, heureusement fort rares, deviennent-elles des tueurs en série?

Malheureusement, la recherche ne permet pas actuellement de répondre à cette question. Il est tout simplement impossible d’identifier la liste des facteurs qui transforment quelqu’un en un tueur en série. Chacun a aussi ses propres motivations.

Dans ce domaine, les connaissances progressent très lentement pour une raison fort simple : les tueurs en série sont très très peu nombreux ! Les criminologues qui les étudient sont donc obligés de bâtir leurs théories à partir d’un tout petit nombre d’individus… ce qui rend leurs extrapolations bien hasardeuses !

Selon Statistiques Canada, la police a déclaré 611 homicides au Canada en 2008. Ça peut paraître fort impressionnant, mais il faut savoir que 230 000 Canadiens meurent chaque année, dont plus de 130 000 de cancers ou de maladies cardiovasculaires. Il y a six fois plus de suicides que de meurtres au Canada, et quatre fois plus de morts sur les routes.

Parmi les meurtriers arrêtés par la police, un sur quatre appartient à un gang, et un sur trois est un membre de la famille de la victime. En proportion de la population, il y a trois fois moins d’homicides au Canada qu’aux États-Unis, et à peu près autant qu’en Europe.

Pour terminer sur une note plus joyeuse, bravo à MALajoie, qui a été le premier (ou la première) à répondre à ma question sur Farhenheit 451.

Vous aimez ça les devinettes?  Vous en voudriez plus? Allez, un grand classique pour aujourd’hui, à la veille des JO. Si vous lâchez par la fenêtre une balle de golf et une balle de ping pong (après avoir vérifié qu’il n’y a personne en dessous…), laquelle arrive la première en bas?

Laisser un commentaire

La balle de golf?

La force qui les tire vers le bas est proportionnelle à leur masse mais pas le frottement de l’air qui les tire vers le haut.
Peut-être même que les creux sur la balle de golf vont encore plus la « favoriser » (dans la descente) en améliorant l’écoulement de l’air.

Ca rappelle une polémique qui a opposé en France le ministre (et physicien) Claude Allègre et le magazine satirique Le Canard Enchainé.

Réponse à l’énigme :

Sous vide, les deux arriveront en même temps. Par la fenêtre, étant donné la résistance à l’air, la balle de ping pong tombera plus lentement.

Du moins, il me semble…

Sortez la liste des tueurs en série et regardez ceux qui sont soldats ou ont fait de l’armée. Vous allez faire un saut.

Pas encore moi ?
Si on ne tient pas compte de la résistance de l’air et d’un éventuel coup de vent, les deux arriveront en même temps.

Sinon, dans le ‘vrai monde’, la balle de golf arrivera vraisemblablement en premier, car elle est en plus profilée pour offrir une résistance moindre au vent.

La balle de golf si on tient compte de la résitance de l’air. Les deux en même temps si on néglige cette variable.

> Si vous lâchez par la fenêtre une balle de golf
> et une balle de ping pong (après avoir vérifié
> qu’il n’y a personne en dessous…), laquelle
> arrive la première en bas?

En supposant que la résistance exercée par l’air est négligeable, les deux balles toucheront le sol en même temps.

Bien que la force exercée par la Terre sur un corps dépend de la masse de ce dernier, l’accélération est constante à 9.81 m/s^2, indépendemment de la masse du corps.

Cela dépend de quelle hauteur tu les laisses tomber.
Si la distance est courte, l’accélération, qui ne dépend pas de la masse, est la même pour les deux balles et donc, elles atterriront au sol en même temps.
Par contre, si la distance est trop grande, la balle de ping pong, qui est plus légère, atteindra éventuellement sa vitesse limite, qui elle est en fonction de la masse, plus rapidement que la balle de golf qui continuera son accélération et donc atteindra le sol avant la balle de ping pong.

Cela fait une heure que je teste votre devinette en laissant tomber des balles de la fenêtre et ça ne marche pas. Serait-ce parce que je reste dans un sous-sol ?????

Blague à part, est-ce que toutes ces émissions tels que Ciminal mind, CSI NY, Les Expert , CSI Miami et autres du même genre on au contraire renforcé les sept grands mythes??

J »aurais tendance a croire que la balle de golf toucherait le sol en premier pour deux raisons.

La balle de golf est plus dense que la balle de Ping-Pong. La balle de golf va donc accumuler plus d’énergie cinétique que la balle de ping pong. Méme si les 2 balles ont la même vitesse dans le vide, la balle de golf va avoir plus d’énergie pour déplacer l’air. La faible densité est ce qui freine un ballon gonfle, il est même plus lourd que le ballon vide.

Veuillez prendre note que la résistance de l’air crée une vitesse de chute maximale pour tout les objets.

2 Le relief d’une balle de golf est conçues pour limiter la résistance de l’air. A densité égale, la balle de golf dépense moins d;énergie cinétique qu’une balle lisse.

Théoriquement dans un environnement sans air les deux arriveraient en même temps. Par contre, avec l’air la balle de golf arrivera en premier pour deux raisons.

La première, la masse, permet à la balle de golf d’avoir une plus grande vitesse maximale. Pour une même accélération la force excercée par la terre sur la balle de golf lui permettra d’avoir une plus grande force gravitationnelle pour combattre la friction de l’air.

De plus, la balle de golf avec ses cratères aura la formation de micro-turbulences qui permttront à la balle de golf de subir moins de friction due à l’air.

Vous faites la preuve que 90% des blogueurs s’intéressent davantage à la chute des corps qu’à des problématiques sociales…

Qui tombera de plus haut ? Un meurtrier en série ayant un passé irréprochable, ou une personne ayant un lourd passé judiciaire ?

Quant à la balle, il est évident que la balle de ping-pong va arriver la première au sol puisque Tiger Woods l’aura attrapée au vol.

Voir le blogue de notre Lisée national…