Les nouveaux gloutons

 

photo : Istock

L’ordinateur est-il éteint ou en mode veille ? C’est la question qu’il faudra se poser à l’avenir, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Dans un rapport inquiétant publié en mai, cet organisme explique que la surutilisation des appareils électroniques menace d’annuler les économies d’énergie visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre réalisées depuis plusieurs années.

Dans un foyer canadien typique, de 5 % à 10 % de l’électricité consommée sert à alimenter les appareils ménagers et électroniques pendant qu’ils sont en mode veille. Les ordinateurs, con-soles de jeux, chargeurs de cellulaires ou encore de iPod sont particulièrement montrés du doigt.

De 1990 à 2008, la consommation d’électricité des appareils électroniques domestiques a connu une hausse de presque 7 % par an, et on s’attend à un accroissement de 250 % d’ici 2030 !

Il y a actuellement près de deux milliards de téléviseurs dans le monde, et l’AIE estime que d’ici la fin de 2009 plus d’un milliard de personnes sur la planète utiliseront un ordinateur portable. Au total, les appareils électroniques comptent pour 15 % de la consommation d’électricité d’un foyer, et cette part ne cesse de croître.

L’AIE n’est pas alarmiste pour autant. Elle rappelle que l’utilisation des meilleures technologies à disposition pourrait réduire de moitié la consommation annoncée pour 2030. Tout en poursuivant leur programme d’efficacité énergétique, les États devront coopérer davantage avec les industries concernées, afin d’établir des standards de performance.

Au Québec, où la consommation d’électricité par habitant était la deuxième au monde en 2005 – derrière l’Islande et devant la Norvège -, il y aura du travail à faire !

 

 

 

Laisser un commentaire