Les robots à l’assaut du journalisme

Et si le texte que vous lisez en ce moment avait été écrit par un robot ?

robot

Et si le texte que vous lisez en ce moment avait été écrit par un robot ? De plus en plus de logiciels perfectionnés rédigent désormais des articles variés, sans que le lecteur s’en aperçoive.

Le magazine économique Forbes publie depuis quelques années des textes signés Narrative Science, un logiciel robotisé. En mars dernier, le Los Angeles Times battait des records de rapidité en publiant un texte à propos d’un séisme qui s’était produit dans les minutes précédentes, grâce à un algorithme nommé Quakebot, programmé pour extraire les données des rapports géologiques et les produire dans un gabarit préécrit.

Jean-Hugues Roy, professeur spécialisé en nouvelles technologies à l’École des médias de l’UQAM, ne s’inquiète pas de l’incidence des robots sur la profession. Selon lui, ces outils peuvent même être utiles pour recueillir les données et accélérer le travail du journaliste.

« Mais il doit tout de même réviser le texte produit et, idéalement, y ajouter une dimension humaine pour dépasser le compte rendu factuel », dit-il.

Laisser un commentaire