Les roux ne disparaîtront pas de sitôt !

En 2060, il n’y aura plus personne aux cheveux roux sur la planète, affirmait en 2007 une prétendue étude de la Oxford Hair Foundation. La nouvelle avait alors fait le tour du monde… même si elle n’a strictement aucun fondement !

Précisions pour commencer que la Oxford Hair Foundation, qui n’existe plus, était propriété du géant Procter & Gamble… fabricant entre autres de produits colorants pour lex cheveux. On a déjà vu source plus fiable!

On estime que 4% des êtres humains sont porteurs d’une mutation sur un de leurs gènes (le MCR1 situé sur le chromosome 16, pour être précis) qui influence la production des pigments de la peau et des cheveux. Ceux-ci sont constitués de deux types de mélanines : les phéomélanines (rouge-orangé) et les eumélanines (brun), les secondes étant produites à partir des premières. Chez les roux, la mutation bloque la transformation des phéomélanines en eumélanines.

Ce caractère est récessif: la mutation ne s’exprime que si elle a été héritée des deux parents. Pour qu’elle disparaisse, il faudrait que tous les porteurs de cette mutation meurent avant de s’être reproduits… ce qui ne risque pas d’arriver à plus ou moins brève échéance!

En réalité, il existerait cinq mutations différentes du gène MCR1 qui donnent les cheveux roux. Elles seraient apparues à différents endroits dans le monde il y a 50 000 à 100 000 ans. En Écosse, 40% de la population est porteuse d’une de ces mutations. Il y a aussi de nombreux roux parmi les Kabyles. La rousseur peut aussi être le résultat de la malnutrition.

La culture populaire attribue bien des caractéristiques aux roux, qui n’ont strictement aucun fondement scientifique. Mais ils entendent beaucoup de bêtises à leur sujet (un beau florilège est raconté ici). Non, les roux ne sentent pas mauvais, ce ne sont pas des bêtes de sexe ni des gens particulièrement intelligents ou stupides!

Les seules données probantes concernent leur sensibilité au rayonnement UV. La rousseur accroit effectivement le risque de cancer de la peau.

On croit aussi que les roux pourraient être plus sensibles à la douleur, mais les études réalisées à ce sujet sont encore très embryonnaires, et contradictoires.

Laisser un commentaire

Peut-être que la fréquence des cheveux roux dépend de la fréquence de la mutation mais aussi de la probabilité de rencontre de 2 personnes porteuses de la mutation, puisque la mutation est récessive.
Dans un environnement écossais, cette probibilité de rencontre est forte mais que se passe-t-il pour une poignée d’écossais émigrés en Amérique du Sud par exemple?
Dans 60 ans, les porteurs de la mutation seront toujours là heureusement mais avec la circulation des personnes à travers le monde, peut-être qu’ils auront un peu moins de chance de se rencontrer.
Cela dit, un fabriquant de colorant à cheveux qui fait une telle annonce, c’est louche!