Les thérapies alternatives ont-elles tué Steve Jobs?

Selon le New York Times, une nouvelle biographie de Steve Jobs qui paraîtra lundi raconte que le fondateur d’Apple a fait appel à toutes sortes de thérapies alternatives pour combattre le cancer du pancréas qui a eu raison de lui le mois dernier.

Contre l’avis de ses médecins et de plusieurs de ses proches, Steve Jobs a attendu plusieurs mois avant de recourir à la chirurgie et à la chimiothérapie pour traiter la tumeur neuro-endocrinienne du pancréas dont il était atteint.

Pourtant, s’il est traité dans les temps, ce cancer se soigne relativement bien: le taux de survie à 5 ans est de 87 %.

Steve Jobs a plutôt cherché le soulagement dans l’acupuncture, une diète à base de jus de fruits, des herbes médicinales et d’autres traitements alternatifs qu’il avait repérés sur internet.

Exactement ce que les spécialistes déconseillent à toute personne sensée!

Aucune de ces approches n’a fait la preuve de son efficacité, comme l’explique en détail le magazine Scientific American.

Au mieux, tous ces traitements n’ont pas permis au fondateur d’Apple de mieux lutter contre le cancer.

Au pire, ils auraient même pu lui nuire: consommer de grandes quantités de jus de fruits représente un apport de sucre non négligeable qui a pu promouvoir les mécanismes d’inflammation et accélérer la multiplication des cellules cancéreuses.

Qu’est-ce qui a poussé un homme aussi brillant à tourner le dos à la science pour se jeter corps et âmes dans des thérapies aussi hasardeuses?

Le goût du risque? La foi?

Force est de reconnaître que cette stratégie n’a malheureusement pas été payante. 

En 2005, Steve Jobs présentait à l’université Stanford une conférence fort inspirante sur le thème «How to live before you die», dans le cadre des célèbres TED Conferences. Plus de 12 millions de personnes l’ont déjà vue sur Youtube.

Il n’y faisait, heureusement, aucune mention de sa foi dans les thérapies alternatives.

Laisser un commentaire

Pour répondre à votre question, disons que par ses choix il s’est tué lui-même, involontairement bien sûr. Non pas comme victime d’un quelconque gourou mais en parfaite harmonie avec ce qu’il était. Car sous des apparences techno, j’ai le sentiment que Steve Jobs était dans l’âme ce qu’on pourrait appeler, faute d’un autre mot plus juste, un hippie. Et c’est peut-être un peu de cette âme que ses fans pressentent dans son oeuvre et ses produits et qui le rend si populaire.

L’article de SA ne rejette pas en bloc les thérapies alternatives tandis que votre article semble rejeter en bloc toutes ces thérapies.

L’article de SA dit :
« Acupuncture has gained traction in Western medicine as a helpful complementary component to cancer care. »

Lowell Kobrin, cité par SA publie sur ces sujets.

Est-ce que tous les spécialistes de ces thérapies disent faire disparaître des tumeurs toutes seules ? Non.

Est-ce que Jobs les a bien appliquées sous les conseils d’un spécialiste ? Rien dans l’article ne le dit et de toute façon tous les spécialistes, quelque soit le type de médecine ne se valent pas.

Vous amalgamez les méthodes alternatives et leur utilisation abusive et faites passer, volontairement ou pas, le message que toute les thérapies alternatives sont toutes bonnes à jeter.

Zeru

»Les thérapies alternatives ont-elles tué Steve Jobs? »
Pas fort comme réflexion…
Vous savez l’origine de la chimio?…
Le gaz moutarde!
Ce gaz utilisé pour tuer les »ennemis » lors des 2 grandes guerres.
Pas de blague.
Après la seconde guerre mondiale, le manque de »clientèle » pour ce gaz mortel fit en sorte qu’ils
cherchèrent de nouvelles »applications »…
Bingo!
On vas donner ca aux cancéreux pour »combattre » le cancer!!!
D’un autre coté, vous avez l’huile de cannabis pure qui est connue comme étant hautement anti-cancérigène depuis 1974, mais… n’allez surtout pas guérir le cancer d’un être cher avec cette huile pure, naturelle, gratuite, sans effet secondaires sérieux, sans même passer à la pharmacie…non non non…
Sinon, Harpeur et sa gang vous enfermeront en prison pour quelques années.
Rick Simpson (héros canadien en exil) a produit et DONNÉ de cette huile à des milliers de personnes depuis 8 ans.
Il a de cette manière, sauvé la vie de centaines de personnes…gratuitement!!!

Votre chimio, vous pouvez la garder pour vous, les ti-docteurs.
D’ailleur, saviez vous que, en 2000, un sondage mené auprès d’un congrès d’oncologues a révelé que
75% d’entre eux refuseraient toute chimio!

On vit dans un monde mené par une seule chose… l’argent
Rick Simpson, contrairement aux pharmas, ne veut pas de votre argent.

En connaissez vous beaucoup, des gens qui acceptent de risquer la prison pour aider leurs prochains?

@jocelyn blais
La prochaine fois n’oubliez pas de fournir les références (crédibles) pour appuyer vos assertions.

Non…elles n’ont pas tué Steve Jobs…

C’est lui qui s’est auto-suicidé. Votre article condamne rapidement les thérapies alternatives. Aucunes thérapies alternatives ne mentionnent qu’elles vont guérir la MALADIE OU LE CANCER (à part les charlatans).

Quand vous vous brisez une jambe ou tout autres problèmes urgents,n’ attendez pas!…allez voir un médecin, mais après pour accélérer le processus de guérison vous pouvez allez consulter un acuponcteur, ostéopathe ou autres médecines douces de votre choix.Fiez vous à votre intuition et au bouche à oreille.
(Il y a eu des test en laboratoire avec des souris qui ont été concluants).

Je ne veux pas vous faire la morale, mais je pense que vous devriez faire plus de recherche sur un sujet qui vous y est inconnu.

Il y a beaucoup plus de médecins ouvert à la médecine alternative, allez voir en France (ils sont en avance sur nous), ils travaillent de concert et on même une association des « Guérisseurs » pour éviter les charlatans ».

Il y a des questions bien précises pour les déceler. (voir Réf. : la revue .CA M’Intéresse et http://www.caminteresse.fr) voir article en page 62, « Comment l’esprit guérit le corps ».

J’en ai fait l’observation et constatation sur moi-même au cours des années de cheminement.

Et plus proche de nous, au USA, le Dr. Éric Pearl qui travaille de concert avec des médecins ouvert a de différents chemins pour aider les autres à guérir et comment ce guérir soi-même,…. nous le pouvons tous!

Le Dr.Pearl résume très bien la nouvelle philosophie de la guérison et auto-guérison. Réf. http://www.thereconnection.com

En conclusion…

Nous connaissons tous le tempérament foudroyant de Steve, il a fait de très beau accomplissement avec Apple (mené de main de maître), mais a mon avis c’est le » comment il l’a fait? » (les émotions)… avec amour?…j’en doute, Steve était imprégné de colère et de rigidité à mon avis, certain l’interpréteront comme de la détermination, acharnement, etc…

On peut tous accomplir son but dans la vie, mais c’est dans le « comment « et avec quelle énergie, pensée, fluidité nous allons l’accomplir.

Stéphane

Correction du dernier commentaires de Stéphane pour la réf. de la revue .CA M’iIntéresse, c’est le mois de mai 2011 # 363 en page 62.

Stéphane

On voit ça ici aussi des gens qui sont prêts à croire n’importe quoi sauf la vérité.

Au moins en lisant Darwin et la sélection naturelle on se console. Les niaiseux qui soignent le cancer à l’huile d’olive disparaîtrons avant les autres et ils coûterons moins cher à l’état.

Mais je trouve ça incompréhensible que Steve Jobs ai versé dans cette théorie. C’est vraiment dommage, il aurait pu nous sortir plein d’autres gadgets. J’imagine qu’on ne peux être talentueux dans tous les domaines.

En tout cas il y a un vendeur de jus de fruits qui a fait de l’argent.
Je vais me mettre à la vente de suppositoire en cocotte de sapin naturel anti-idiotie. Ça fonctionne c’est garantie.

Je connais plusieurs de personnes qui se sont soignées du cancer sans recourir à des traitements de radiothérapie ou de chimiothérapie. J’en connais d’autres pour qui ont échoué dans leurs efforts pour vaincre le cancer sans cela.

D’autre part je connais plusieurs personnes qui ont reçu ces traitements et qui s’en sont sorties et d’autres pour qui ces traitements n’ont pas réussi à les sauver.

En conclusion je trouve que votre article est biaisé.

Comment peut-on croire en de telles sornettes au 21ième siècle? Entendu parmi une panoplie de niaiseries: vous avez un cancer parce que vous avez été pertubé émotionnellement dans votre jeune âge. Comme chercher la guérison d’un cancer ou de toute autre maladie tant qu’à ça, par l’imposition des mains! Et payer 85 dollars par rendez-vous. Combien de personnes crédules meurent à cause de ces charletans? Ces bandits devraient être traduits en justice et accusés de meutre.

C’est le cancer qui a tué Steve Jobs et non pas les médecines douces. Pourquoi a-t-il fait ce choix? Voici une partie de la réponse donné par sa femme(http://www.rue89.com/rue89-eco/2011/10/22/quand-steve-jobs-prenait-des-jus-pour-lutter-contre-son-cancer-225845) :

Selon sa femme Laurene, l’angoisse de Steve Jobs était qu’on lui ouvre le corps :

« Il n’était pas prêt à ce qu’on lui ouvre le corps. C’est très difficile de pousser quelqu’un à accepter ça. »

« Lorsqu’il a pris sa décision, Steve Jobs a voulu tout comprendre, tout maîtriser, tout décider. Il est même devenu l’une des vingt personnes au monde à avoir eu le séquençage génétique intégral de son corps, finançant les opérations conduites par les meilleurs équipes universitaires des Etats-Unis, afin de permettre de mieux adapter les traitements à sa situation personnelle. »

Les médecines dites douces sont très utiles en combinaison avec un traitement de chimio pour optimiser les possibilités de guérison. Les livres de David Servan Schreiber en parle abondamment et l’expérience décrite par Guy Corneau dans son livre « Revivre » également. Je ne comprend pas qu’aujourd’hui on en est encore à opposer les deux alors qu’elles sont parfaitement complémentaires.

« Pourtant, s’il est traité dans les temps, ce cancer se soigne relativement bien: le taux de survie à 5 ans est de 87 %. »

Plutôt naïf à mon avis. Je n’ai plus la référence mais un article britannique d’une quelconque société scientifique et médicale disait que ça prenait à peu près ça – CINQ ANS – pour que les cellules souches se remettent des « traitement » (dirait-on plutôt « empoisonnements ») radios et chimios et qu’alors elles se remettaient …..à produire à nouveau des cellules cancérigènes.

À cinq ans de survie, ça confirme donc qu’il y a rémission mais non guérison. Et de plus ce même article ou un autre confirmait, statistiques à l’appui, que la survie était un peu plus longue sans traitement plutôt qu’avec traitement !!!

Alors, traitement ou pas, ce pauvre Steve serait peut-être quand même mort comme on se parle.
C’est juste une question de savoir si on croit aux « docteurs » ou non comme avant on croyait aux curés ou non – on est passé des robes noires aux robes blanches mais ça demeure toujours la peur obsessive de la mort alors qu’on sait qu’elle viendra … tôt ou tard.

Faudra bien un jour prendre conscience qu’il n’y a pas de mérites à une vie plus longue. On change bien d’automobile quand elle ne fonctionne plus et on en fait pas un drame, non ?

Mme Borde,

Retirons les thérapies alternatives du questionnement et posons-nous cette simple question?

Se pourrait-il que le cancer du pancréas de M. Jobs ait évolué de façon telle que M. Jobs fasse parti des 13% (10-87)% pour qui les thérapies classiques (chimio-radio) ne puisse rien y faire?

Je viens de perdre une de mes belle-soeurs (morte le 29 oct. 2011) d’un cancer avec un taux de survie de 64% (colorectal (sous-siège rectum) diagnostiqué stade 1 grade 2 au mois début avril 2011)

Ma belle-sœur n’a pas survécu à ce cancer qui est passé d’un stade 1 grade 2 au mois d’avril (radiothérapie au mois de juin) à un stade 4, grade 3 au mois d’août. La fulgurance de son cancer fut-elle (stade 1 grade 2 à stade 4 grade 3 en 5 mois) que les médecins traitants ont annulés les traitements de chimio prévus en août et ont commencés des traitements de soins palliatifs (morphines, suivi psychologique et opérations mineures) pour lui permettre de mourir sans trop de douleur et paisiblement (enfin vous comprenez.)

Malgré tout, personnes de son entourage n’a remis en question la pertinence de la chimio et de la radiothérapie pour soigner les cancers. Il arrive que le cancer tue rapidement même les cancers avec un fort taux de survie.

P.S. Pour fin de comparaison, mon voisin a été diagnostiqué avec le même type de cancer (rectum stade 1 grade 2) en 2008 et aujourd’hui il est en pleine forme. (Son taux de survie après 3.5 ans est de 87-88%

Un de mes collègues de travail se remet d’un cancer de l’estomac (diagnostiqué et traité il y a trois ans) et pourtant sa sœur en est morte rapidement il y a 5 ans.

Gilbert Duquette
Témiscouata-sur-le-Lac

Steve Jobs a lui-même composé sa propre thérapie si je me fie aux propos que je viens de lire. Son refus, son entêtement à ne pas être soigné selon ce que j’ai compris de son biographe Isaacson en entrevue venait du fait qu’il ne voulait pas qu’on touche à son corps par la chirurgie.

Depuis la présidence de Richard Nixon qui fut le premier Président à subventionner massivement la recherche sur le cancer, de $milliards ont été dépensés en recherche sur le cancer dans le monde.

On peut se demander s’il est plus intéressant de chercher que de trouver ue cure efficace?

Dans le cas de « médecines alternatives » il faut plutôt parler de « croyances » que de foi. On ne sait pas si les traitements conventionnels auraient prolongé ou sauvé Steve Jobs. Mais, c’est sûr, il a laissé passer cette chance, en s’en remettant à sa part d’irrationnel, fréquente, même chez des scientifiques.

Chère madame,
Le taux de survie à 5 ans pour tous les cas de cancer du pancréas est de 5%. La forme endocrine est beaucoup plus rare (à peine 5% des cas) mais j’ignore si elle se traite aussi bien que vous le dites puisque le taux de survie à 5 ans est de 10 à 30% lorsque la tumeur est opérable.
Pouvez-vous fournir la référence relative au taux de 87%? Cela me semble tout à fait étonnant.

Pardonnez-moi si je me trompe mais n’est-ce pas le cancer du pancréas qui a tué Steve Jobs… parce que le titre tendancieux de cet article porte à confusion.

Bel exemple de traits de caractère (entetement, recherche de solution inédite) qui sont à la fois une qualité (en technologie) et un défaut (pour sa santé)

je trouve ça très borné de remettre notre vie seulement entre les mains de la médecine traditionnelle.Mon père est décédé d,un cancer du pancréas qui a évolué très rapidement ,il a refusé la chimio préférant profité des 2 mois qu,il lui restait à vivre.
Chacun est maître de son destin, et je trouve courageux et admire Steve Jobs d,avoir essayé une nouvelle avenue.On a pas à le juger.
Hippocrate n,a t,il pas dit « Que ton aliment soit ton remède« .
Ayant travaillé dans le domaine de la santé, j,ai vu plein de gens souffrir inutilement d,acharnement thérapeutique et de traitements inadéquats.
Doit-on remettre aveuglément notre vie entre les mains de la médecine moderne, elle a sa place où il faut , c,est tout , elle n,a pas toutes les solutions et tous les droits.Soyons réalistes!

Votre jugement péremptoire n’est pas étayé par des données scientifiques….
Bref, vous dites n’importe quoi…
peut-être du journalisme alternatif??? et éditorial… très à la mode dans la presse d’aujourd’hui.
Par contre, là où je vous lève mon chapeau, c’est dans la provocation qui assure une réaction et la démonstration de la popularité de votre blogue et
de votre valeur marchande…
Je vous souhaite que vos patrons vous augmentent..
Enfin, si vous aviez un cancer que feriez-vous???
La mort est un générateur d’angoisse et un révélateur de qui on est…
et elle est inévitable, même si on est jeune…
Bien du plaisir dans la provoc

Jacques Bec

Ah! Quand on attaque les thérapies « alternatives », faut bien s’attendre à quelques ripostes, et à quelques anecdotes où des gens guérissent de leurs cancers incurables avec de la poudre de perlimpinpin.
Dans le cas présent, et pour répondre à votre titre un brin provocateur, un de vos confrères blogueurs a recensé les infos disponibles et a fini par conclure que le délai de 9 mois entre le diagnostic et la chirurgie (l’intervalle utilisé par Monsieur Jobs pour tester le charlatanisme), n’a pas dû être déterminant dans le cas présent.
Le gros argument, c’est qu’ils ont trouvé des métastases hépatiques au moment de la chirurgie. L’importance de l’envahissement métastatique à ce moment-là porte à croire que le cancer était déjà métastatique au moment où la chirurgie a été proposée, considérant que la tumeur neuro-endocrine dont M. Jobs était atteint progresse généralement lentement. Il n’aurait donc pas pu en guérir.
Contrairement à certains, je vous pardonne volontiers cette incursion dans le populisme peu documenté, au sens où c’est quand même une histoire qui a touché le public, et que c’est aussi une bonne occasion de rappeler qu’il y a encore une grande distance au niveau de la rigueur scientifique entre la médecine usuelle et celle dite « alternative ».
J’en profite pour vous féliciter de publier en général des chroniques originales et bien documentées. Dans les médias d’intérêts généraux, des nouvelles scientifiques et médicales sont souvent relayées sans que les références soient lues et comprises. Vous ne tombez pas dans ce panneau.
Le lien pour le blogue duquel je vous ai parlé (Science Based Medicine):
http://www.sciencebasedmedicine.org/index.php/one-more-thing/