L’hormone de la fidélité

Les hommes auxquels on administre de l’ocytocine sont plus susceptibles d’être fidèles, révèle une étude publiée dans The Journal of Neuroscience.

Photo : iStock

Cette hormone, sécrétée notamment par les femmes au moment de l’accouchement, favoriserait le lien d’attachement.

Le Dr René Hurlemann, de l’Université de Bonn, a administré de l’ocytocine à 57 volontaires, tous en couple, et un placébo à 29 autres, au moyen d’un vaporisateur nasal. Il a ensuite mis chaque homme en présence d’une jolie femme.

Cette dernière devait s’approcher de l’homme graduellement, jusqu’à ce qu’il lui dise de s’arrêter, au moment où la situation devenait pour lui inconfortable. Selon l’équipe de recherche, ceux qui avaient reçu une dose d’ocytocine ont demandé à la femme de se tenir plus loin que ceux auxquels on avait administré le placébo.

 

 

Laisser un commentaire