L’immortalité? Non merci!

Jusqu’à quel âge souhaiteriez-vous vivre ? C’est la question qu’a posée à 30 000 personnes le journaliste scientifique David Ewing Duncan, qui a récemment publié When I’m 164 : The New Science of Radical Life Extension, and What Happens if It Succeeds (TED Books).

Photo : iStock

Quatre réponses étaient possibles : 80 ans (l’espérance de vie moyenne dans les pays industrialisés), 120 ans (l’âge maximum atteint par les humains), 150 ans (ce qui nécessiterait une percée médicale majeure) ou l’immortalité.

Résultat : 60 % des répon­dants se conten­te­raient de vivre jus­qu’à 80 ans ; 30 % aimeraient s’éteindre à 120 ans ; seulement 10 % voudraient vivre 150 ans ; et moins de 1 % opteraient pour l’immortalité. Parmi les raisons invoquées : la peur d’être infirme, de manquer d’argent ou de s’ennuyer.