L’infarctus change d’image

Une femme sur cinq qui subit une crise cardiaque avant l’âge de 55 ans n’éprouve aucune douleur thoracique avant l’infarctus, révèlent des chercheurs du Centre universitaire de santé McGill.

Photo : iStockphoto
Photo : iStockphoto

Une femme sur cinq qui subit une crise cardiaque avant l’âge de 55 ans n’éprouve aucune douleur thoracique avant l’infarctus, révèlent des chercheurs du Centre universitaire de santé McGill, qui ont évalué plus de 1 000 patients hospitalisés à la suite d’un syndrome coronarien aigu.

« Nous devons nous départir de l’image de l’homme plus âgé qui s’agrippe la poitrine », explique l’auteure principale de l’étude, la Dre Louise Pilote.

Son équipe espère sensibiliser les professionnels de la santé et les personnes à risque. Les jeunes et les femmes qui se présentent à l’hôpital sans douleur thoracique, mais avec d’autres symptômes qui rappellent une crise cardiaque, comme une sensation de faiblesse, des difficultés respiratoires ou des battements rapides du cœur, doivent être pris en charge de toute urgence.

Laisser un commentaire