Logicomix: mon coup de coeur pour Noël

logicomix-220

Angleterre, 1884. Le petit Bertie Russell découvre la puissance de la logique mathématique en fouinant dans le manoir de sa grand-mère à la recherche de secrets de famille.

Sur un campus universitaire, 1939. Le professeur Russell convainc un groupe de manifestants pacifistes de venir écouter sa conférence sur l’histoire de la Logique et des penseurs assoiffés de vérité, parfois à demi fous, qui en ont défini les fondements.

En remontant à son enfance, il leur démontre qu’il faut se méfier des idées toutes faites, qu’être contre la guerre aux Nazis doit être le fruit d’une réflexion personnelle en profondeur et non d’un raisonnement simpliste.

Athènes, aujourd’hui: quatre Grecs – un écrivain, un chercheur en mathématiques à l’université de Berkeley, un dessinateur et une coloriste -allient leurs talents pour expliquer à leur manière, à travers la biographie de Bertrand Russell et le récit de sa conférence, l’histoire et le cheminement intellectuel de ces grands penseurs et l’impact de leurs découvertes des fondements des mathématiques sur notre vie quotidienne.

Le résultat, c’est Logicomix, une bande dessinée de 348 pages extrêmement originale que je vous conseille vivement pour Noël.

Ne vous laissez surtout pas rebuter par le sujet qui peut sembler aride.

En construisant leur livre autour d’allers-retours entre les trois époques, en évitant soigneusement tout mot savant ou équation mathématique et en faisant appel à l’humour, les auteurs de Logicomix ont réussi à accoucher d’un livre facile à lire et passionnant.

Même s’il aborde des sujets complexes: la logique comme fondement des mathématiques, le place des mathématiques et de la philosophie dans la quête de la vérité, la folie, la guerre, la responsabilité et le sens de la justice…

Quand le récit se complique, les auteurs, eux-mêmes mis en scène, interviennent dans l’histoire de Bertrand Russell pour y mettre de l’ordre, boire un petit café en philosophant ou continuer leur discussion sur leur projet de livre tout en se dégourdissant les pattes avec leur chien dans les parcs d’Athènes.

J’ai adoré Logicomix que j’ai lu d’une traite. Je l’ai ensuite prêté à Fiston qui l’a lu avec ses copains dans la cour d’école. Ils n’ont certainement pas tout compris, mais en ont retenu que la quête de la connaissance peut devenir une grande aventure, que la guerre ne se fait pas à la légère et qu’on peut être fou et génial à la fois, ou pas. C’est déjà pas mal!

Depuis sa parution en 2009 en anglais, Logicomix s’est mérité plusieurs prix et un bon nombre d’excellentes critiques. Voyez entre autres celles de la Ligue des droits de l’homme et du New York Times

Logicomix, par Apostolos Doxiadis, Christos Papadimitriou, Alecos Papadatos et Annie Di Donna

en français, édité par Vuibert, 348 pages: 38,95 $ (ou 22,50 euros!)

en anglais: édité par Bloomsbury, 28,50 $.

Laisser un commentaire

Hmmmm ça l’air super intéressant!

Si vous aimez vous perdre dans les logiques mathématiques, je suggère aussi « Gödel, Escher, Bach ». C’est bien sûr plus ardu comme lecture, mais c’est un classique.

Merci pour votre suggestion… je l’ai suivi et je ne l’ai pas regretté ! Bon, d’accord, je n’ai pas eu la patience d’attendre Noël…