Ma maison me rend malade

Le tiers de la population mondiale pourrait souffrir de problèmes de santé ou mourir prématurément à cause de la pollution de l’air à l’intérieur des maisons.

pollution-maison
Photo : Peter Parks/AFP/Getty Images

Le tiers de la population mondiale pourrait souffrir de problèmes de santé ou mourir prématurément à cause de la pollution de l’air à l’intérieur des maisons, apprend-on dans la revue The Lancet Respiratory Medicine.

Les personnes les plus à risque vivent surtout en Asie et en Afrique, où l’on utilise le charbon ou le bois pour la cuisine et le chauffage.

Dans les endroits mal ventilés, les fumées peuvent causer des bronchites chroniques ainsi que des cancers du poumon, du nez ou de la gorge.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, la pollution domestique a occasionné 4,3 millions de décès en 2012, alors que 3,7 millions de morts ont été attribuées à la pollution extérieure.

Laisser un commentaire