Médecine pour tous

Les facultés de médecine du Québec sont plus accessibles aux étudiants de milieux modestes que celles des autres provinces, révèle une étude.

Médecine pour tous
Photo : iStockphoto

Au sein de la cohorte 2007, le tiers des étudiants en médecine du Québec venaient de quartiers moyennement pauvres ou pauvres, une proportion supérieure de 22 % à celle notée ailleurs au pays. En outre, la majorité des étudiants québécois étaient issus de familles dont les revenus allaient de 80 000 à 100 000 dollars.

Dans les autres provinces, les familles gagnaient plus souvent entre 100 000 et 200 000 dollars.

Les droits de scolarité, plus bas au Québec, expliqueraient ces écarts. En 2007, il fallait payer 2 600 dollars pour une année d’études à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal, et de 14 000 à 17 000 ailleurs au Canada.

Selon le Dr Irfan Dhalla, professeur à l’Université de Toronto et membre de Canadian Doctors for Medicare (organisation qui milite en faveur du système de santé public), les étudiants venant de milieux modestes seraient plus susceptibles d’y travailler une fois diplômés.

Indirectement, des droits de scolarité peu élevés favoriseraient l’accès aux soins à l’ensemble de la population.

 

Laisser un commentaire