Harper le tricheur !

Imaginez un arbitre qui annonce à la fin d’une partie que le gagnant n’est pas celui qui a marqué le plus de buts, mais celui qui a le plus beau chandail!

C’est exactement ce que vient de faire le gouvernement Harper au monde de la science ! Il a changé les règles du jeu alors que le match était déjà en cours. Quelques 38 laboratoires et centres de recherche, dont l’Observatoire du Mont Mégantic, viennent de découvrir qu’ils ne seraient plus admissibles à des subventions vitales pour eux car ils ont une  « vocation régionale ».

 Le Conseil national de recherche en sciences naturelles et génie (CRSNG) a décidé que son programme d’appui aux ressources majeures serait désormais réservé aux labos qui  sont uniques sur le plan national ou international. Les autres devront se passer du budget de fonctionnement qu’il supportait depuis des années, voire des décennies.  Pour ne pas passer à la trappe, il aurait fallu qu’ils réunissent des chercheurs provenant de plusieurs régions du Canada.

Comme seuls des chercheurs de l’Université de Montréal et de l’Université Laval travaillent à l’Observatoire du Mont Mégantic, le CRSNG a décidé de mettre fin à sa subvention. Les chercheurs n’ont pas eu la possibilité de se défendre, puisque ce critère a été ajouté après qu’ils ont déposé leur demande.

Dire que Mégantic a une vocation régionale n’a aucun sens. Les étudiants qui y ont été formés sont aujourd’hui disséminés partout dans le monde. Les travaux de ses chercheurs ne concernent pas que l’Estrie ! Ils sont à vocation, sans jeu de mots, planétaire (fichier pdf) et sans cette infrastructure, bon nombre de découvertes n’auraient pas vu le jour.

Mais le plus fou, c’est que plusieurs des labos touchés, comme le Laboratoire de micro et nanofabrication (LMN), à Varennes, ont reçu dans les années passées plusieurs dizaines de millions de dollars de la Fondation canadienne de l’innovation, un autre organisme fédéral, pour financer leurs investissements. Les chercheurs qui y travaillent sont aussi subventionnés via le programme des chaires de recherche du Canada.

Comme a dit Mohamed Chaker, directeur du LMN, à l’émission Les années lumière, c’est comme avoir une BMW avec chauffeur, mais pas d’essence.

Monsieur Harper, le Canada a besoin d’une véritable politique scientifique, pas de bidouillages pour tenter d’économiser des bouts de chandelle !

Les commentaires sont fermés.

Je vais vous suivre avec intéret. J’en ai assez des commentaires et opinions (acceptables). Je suis heureux de constater qu’enfin, des gens intelligents et qui ont un opinion se lèvent et parlent plus fort.

Je vous trouve trop polie et pas assez en colère pour dénoncer une telle stupidité et un tel manque de vision de notre gouvernement fédéral qui n’a qu’une vision de marchands de cacahuètes.

Sans doute que ce gouvernement qui ne croit pas que l’homme descende du singe s’efforce-t-il d’y remonter. En tout cas, il en a tous les symptômes pathologiques.

Bonjour Madame Borde,

Quelle aberration que ces coupures à l’observatoire du Mont Mégantic. Il me semble que les médias généraux y ont très peu fait allusion si ce n’est qu’en entrefilet. On n’y souligne que très peu la décision idéologique dans tout ça, qui selon moi, devrait être mise beaucoup plus en évidence quand on a un ministre des Sciences et Technologies ouvertement créationniste. Moi qui croyait qu’on était épargnés de cette plaie au Canada.

Titre provocateur! La colère n’est-elle pas mauvaise conseillère?
En toute curiosité, et pour mieux vous saisir, j’aimerais que vous nous disiez la nature de votre diplôme de l’Ecole nationale supérieure de Chimie de Paris. Cycle ingénieur? Cycle Masters? Masters spécialisé? Doctorat?

Bienvenue sur le site de l’Actualité, et bonne chance.

Il n’ont qu’à dire que leurs recherches vont servir à prouver la théorie du créationnisme. Là ils devraient être subventionnés plus qu’il n’en faut.

Bravo! Étant moi-même dans le domaine scientifique – dans les sciences humaines – je ne peux que féliciter une telle initiative!

Laughrea

*** La colère n’est-elle pas mauvaise conseillère? ***

Elle est aussi un puissant moteur. C’est grâce à la colère de ses citoyens si les USA ont fait l’indépendance.

Typique du gouvernement Harper et des conservateurs en général. Elle est où la pétition? 🙂

Vous avez remarquez que la science ne fait jamais parti des campagnes électorales? Pourtant, c’est un domaine qui fait, de plus en plus, parti intégrante de notre vie.

Quoi qu’il en soit, je viens d’ajouter votre blogue à mes favoris et je vous suivrez assidument.

Voici un blogue que je recommanderai. Je l’ajoute de ce pas dans mes favoris. C’est donc avec grand plaisir que je vais vous « suivre », et bravo pour votre introduction!

Pour ceux qui l’ignorent, 2009 est aussi l’année internationale de l’astronomie, bon moment pour couper les vivres à l’observatoire du Mont-Mégantic.

Je suis très heureux de découvrir ce blog!

Cette décision totalement délirante m’exaspère et me fâche terriblement.

Un ami français qui est au Pic du Midi (observatoire français) faisait remarquer pas plus tard qu’hier qu’il était aberrant que la première réserve internationale de ciel étoilé se fasse couper les vivres un an plus tard…
Il en avait entendu parlé à partir de la France.

Notre gouvernement a la très mauvaise idée de se faire connaître à l’étranger pour les « croyances religieuses » de son ministre des sciences et les coupures dans ces domaines de pointe…

Je comprends votre attitude et ainsi que la colère qui anime la plupart des intervenants qui ont commenté cet article, cependant, je crois que ces emportements sont dirigés contre la mauvaise cible et je m’explique: n’oublions pas que les Québécois ont massivement voté contre les conservateurs aux dernières élections fédérales et que le bloc québécois nous a promis de « défendre les intérêts du Québec à Ottawa… ». La fureur et l’indignation devraient donc se diriger contre le bloc québécois qui semble avoir lamentablement échoué dans ce dossier plutôt que contre les conservateurs qui n’ont, en fait, que répondu à la tièdeur des québécois envers eux.

Le domaine de la science subventionnée n’est malheureusement pas exclu des décisions politiques et la seule façon de s’affranchir de cette situation est de trouver des commenditaires indépendants, comme ça se fait dans multe domaines.

La colère est un puissant facteur de changement, sauf pour ceux qui défendent le statu quo pour des motifs idéologiques ou partisans comme c’est le cas ici comme ailleurs.
Le créationisme comme on peut le constater dans les politiques de Harper, est le carburant qui actionne ce gouvernement. La transformation en pétrole des sables bitumineux peut mettre en danger l’équilibre écologique de l’Alberta et au-dela, mais pour Harper ce n’est pas important du tout.Souhaitons-nous une élection au plus tôt pour se débarrasser d’un tel idéologue irresponsable.

@Karine Chevrier: au contraire, les coupures à l’Observatoire du Mt Megantic ont fait l’objet d’une très bonne couverture médiatique (voir revue de presse partielle à: http://blogue.sciencepresse.info/astronomie/item/689 , dans les commentaires). Bien davantage, toutes proportions gardées, que les coupures à Génome Canada ou aux autres organismes subventionnaires. Ca a parfois des avantages, d’être astronome!
@Valérie: Bravo pour ce blogue!

Ceci n’est qu’un autre malheureux exemple que ce gouvernement n’a aucune vision en général et définitivement aucune en ce qui a trait à la science et technologie au Canada! Ils ont même aboli le poste de Conseiller national en matières scientifiques (Dr. Carty, ex-président du CNRC). Le Canada est un des rares pays à ne pas avoir ce type de conseiller au gouvernement! Nous devons dénoncer ces coupures et les autres actions de ce genre si nous voulons changer quelque chose.
Bravo!

J’aimerais bien dire que Harper est un tricheur mais malheureusement il n’a rien a voir avec la décision. Et je pousse même plus loin car le député Paradis à trouvé le moyen de récupérer l’argent perdu ici à l’observatoire. Lorsqu’on balance la vérité faudrait peut-être s’assurer de la connaître.

Désopilant, le commentaire #6 de Dr Michael Laughrea… On pose une question sur le questionneur et ainsi, on remet en question non pas la chose discutée mais la valeur (une chose entièrement subjective…) du discuteur. Sans compter qu’en ajoutant du Dr et des acronymes en pétage de bretelles après son nom, ça déchausse sérieux… Hélas, le fondement de la réflexion de Mme Bordre est ici solide et n’a nulle besoin de pedigree car ce n’est pas un concours de pékinois.

Il faudrait que le financement scientifique soit accordé par une entité indépendante. Aux USA ce fût un désastre sous les républicains.

J’ai toujours été fier d’être canadien. Jusqu’à l’arrivée des conservateurs, le Canada était bien perçu, à travers le monde, dans plusieurs domaines. Maintenant, avec le refus du protocole de Kyoto, la pollution extravagante des sables bitumineux et l’allégeance aux principes « bushiens », incluant la croisade contre la science et la vérité, la réputation du Canada est décourageante.

Non seulement l’observatoire a un impact qui va bien au-dela de la région de l’Estrie, mais également bien au-delà de l’astronomie! Les étudiants qui y sont passés ne deviennent pas tous astronomes. Certains se dirigent vers d’autres spécialités (télédétection, imagerie médicale, aéronautique, etc.) autant dans le milieu universitaire qu’industriel.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier l’impact que ces décisions ont sur les laboratoires… fédéraux! Ironiquement, des dizaines de projets sur lesquels travaillent des scientifiques employés du gouvernement fédéral sont menacés, mettant en péril des emplois, mais aussi gaspillant des millions de dollars déjà investis… Ajoutez à cela que les États-Unis investissent massivement en recherche, et que la recherche est primordiale pour s’assurer que le Canada demeure compétitif au plan technologique, et on risque un désastre. Même en utilisant une logique purement économique, ces décisions ne font aucun sens.

Bonjour Madame Borde,

Je n’aime pas la vision de monsieur Harper et de son ministre des sciences. Mais normalement, le CRSNG, qui est un organisme subventionnaire, n’est pas contrôlé et dirigé par le 1er ministre.

Avez-vous davantage de viande à mettre autour de l’os pour démontrer que c’est vraiment Harper qui a pris cette décision? Selon votre propos, le problème n’est-il pas plutôt les critères d’évaluation d’un organisme subventionnaire, en l’occurrence, le CRSNG (qui n’est pas dirigé par des politiciens, mais qui peut voir ses fonds limités par un budget).

Sur cette question, d’autant plus qu’elle est de type « scientifique », un peu de rigueur et profondeur semble de mise, non?

Bonjour Madame Borde,

Félicitation pour votre Blog… il est très instructif.
Ancien étudiant en astrophysique, qui a passé par l’observatoire Mégantic avant d’atterrir en ingénierie, j’ai été très désolé comme beaucoup de Québécois d’apprendre cette nouvelle.
N’ayant pas suivit en détail les raisons des coupures, j’aurais aimé un peut plus de contexte sur cette décision gouvernemental. Le CRSNG a surement une politique sur l’attribution des subventions. L’argent n’ira malheureusement pas au Mont Mégantic, mais servira à d’autre centre de recherche, qui feront vivre d’autres chercheurs et d’autres technologies. Il est a tout a fait normal et sain pour un organisme comme le CRNSG de questionner et de redistribuer les subventions scientifique au Canada. J’aurais par contre apprécié un peut plus d’information et de contexte dans ce blog sur les choix du CRSNG (ce ne sont pas tous des vilains…).

Encore une fois je comprends votre colère mais le problème est résolu.. le député Paradis a trouvé les fonds nécessaires! Demandez !

Bonjour,

Les fonds dont disposent les organismes subventionnaires canadiens sont alloués par le gouvernement. C’est une des nombreuses enveloppes budgétaires distribuées chaque année. Le 1er ministre peut-il intervenir dans la distribution des fonds? Directement, certainement pas. Peut-il donner des directives d’attributions? Très probablement. De même que le ministre des sciences (un créationniste, quelle honte pour notre pays!).

Mégantic n’est pas le seul milieu de recherche touché par ces coupures du gouvernement. Tous les centres ou groupes sont visés. Je travaille dans un groupe de recherche en santé. Dans le dernier mois, nous avons perdus 3 subventions et 2 bourses destinées à des étudiants, directement liés à ces coupures. Le pire? Pour ces 5 demandes, nous répondions aux critères, nous aurions dû être financé si les coupures n’avaient pas été faites. Ce n’est pas moi qui l’invente: c’est ce qui était écrit dans les lettres! En considérant le montant prévu des subventions au moment de placer les demandes, nous étions les groupes financés. Il y a eu les coupures (réalisées après le dépôt des demandes!) et nous nous trouvons dans la zone grise…

Combien de milieux de recherche sont ainsi affectés? La couverture médiatique s’est malheureusement concentrée sur le Mont Mégantic, tous les autres ont été oubliés.

Bonjour,

Une petite mise au point semble nécessaire. Le dossier de l’observatoire du mont Mégantic a effectivement fait coulé beaucoup d’encre. Ce n’est malheureusement pas la seule infrastructure de recherche au Canada qui est affectée par la réduction ou la disparition de son financement par le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Trente-sept autres laboratoires ont aussi été touchés.

Dans le cas spécifique de l’observatoire, le ministre Paradis s’est engagé à trouver une solution. C’est d’ailleurs ce qu’il a déclaré à l’émission « Les coulisses du pouvoir » à la télévision de Radio-Canada dimanche dernier (26 avril). Cependant, aucune annonce officielle n’a encore été faite. Le problème du financement de l’observatoire n’est donc pas encore réglé.

Si le dossier du mont Mégantic se règle éventuellement, qu’en sera-t-il des 37 autres ?

Bonjour
Félicitation pour ce blogue, pour ce qui est de « M. Harper le menteur » je pense que depuis le moment que la nouvelle est sortie il est revenu sur sa décision et a corrigé la situation mais ce qui me préoccupe c’est justement le manque de politique cohérente. Je soupçonne que le gouvernement enlève des fonds pour les remettre de façon différente et par la même occasion s’attribuer le crédit. Ce n’est pas la première fois et certainement pas la dernière. C’est désolant de voir un tel Premier ministre Canadien.

Les plus populaires