Mélanomes: la bonne et la mauvaise nouvelle

Selon une étude de la Clinique Mayo, au Minnesota, le taux de mortalité lié aux mélanomes — une forme de cancer de la peau particulièrement agressive — serait légèrement en baisse.

Mélanomes: bonne et mauvaise nouvelle
Photo: iStock

« Les gens sont plus conscients de l’importance de consulter un médecin lorsqu’ils observent quelque chose d’anormal sur leur peau », estime le dermatologue Jerry Brewer.

Néanmoins, le nombre de mélanomes connaît une hausse spectaculaire chez les jeunes adultes, tout particulièrement chez les femmes de 18 à 39 ans.

Chez ces dernières, la fréquence a été multipliée par huit depuis les années 1970. Les cabines de bronzage sont montrées du doigt.

 

Laisser un commentaire