Mondial : un France-Brésil du CO2

Si les Bleus rencontraient la Seleção en finale du Mondial, les Français partiraient avec un énorme désavantage : le poids de leurs chandails, bien plus lourds que ceux des Brésiliens en terme de tonnes de CO2 !

Nike a fabriqué les maillots brésiliens à partir de bouteilles d’eau recyclées, ce qui fait tout une différence. Lisez le compte-rendu du match chez Terra Economica.

Ceci dit, même recyclées, les bouteilles d’eau restent un non-sens écologique dont on devrait se passer au plus vite. Même celles de la compagnie Naya, produites à partir de plastique recyclé, ne se comparent pas à l’eau des villes en terme d’impact sur l’environnement.

Quoi qu’en disent les vendeurs de ces diaboliques petites bouteilles, l’eau municipale est tout à fait sécuritaire et généralement aussi bonne au goût, voire meilleure, que l’eau embouteillée.

Tout en étant infiniment moins chère, comme vous le verrez dans ce match Cleveland-Fiji en vidéo. Rafraichissant !


Laisser un commentaire

pour une fois, je ne suis pas d’accord avec vos propos. L’eau du robinet et très polluée. En France, ou je vis, il y a eu un reportage (http://programmes.france3.fr/documentaires/index-fr.php?page=documentaires-archives-articles-detailles3&id_article=789) qui montrait que nous étions au dessus des normes de pollution. Le filtrage n’enlève pas tout, et principalement les résidus de médicaments qui passent ds les urines, sont rejetés, traités mais inefficacement, et repompé pour être redistribué dans l’eau…
Alors l’eau de source, ça me parait une solution viable…l’écologie c’est bien, mais pas au détriment de ma santé…et puis attention au greenwashing…

C’est illogique ça. On a un problème (l’eau du robinet est, dans certaines régions, polluée), et au lieu de le régler (règles plus strictes sur l’agriculture et l’industrie, stations de traitement plus performantes), on se tourne vers une solution qui va générer d’autres problèmes plus grands.

Tu imagines si tous les français buvaient de l’eau de source ? Sûr que « viable » est le mot ?

Et puis, pour ce qui est de ta santé, faut une estimation de la gravité des choses, hein. Il vaut sans doute beaucoup mieux boire l’eau du robinet et ne pas fumer que boire de l’eau de source et fumer ; par exemple. Y a des priorités à établir, la mienne c’est d’interdire totalement les bagnoles individuelles dans Paris et la première couronne 🙂

@pascal :
Attention à ne pas généraliser hâtivement. Il s’agit de certaines petites communes pour lesquelles l’eau est de mauvaise qualité.

Quant aux résidus de médicaments présents dans l’eau c’est très petit par rapport à la dose initiale du médicament. Ça a un impact sur les poissons qui ont deux différences assez importantes par rapport à nous :
– ils sont (dans les fleuves) généralement plus petits que nous et donc sensibles à des doses moins importantes ;
– ils passent plus de temps que nous dans l’eau et sont donc beaucoup plus longtemps au contact des résidus médicamenteux que nous.

Bref, à moins que vous habitiez dans une petite commune avec une eau de mauvaise qualité, ne craignez pas de boire l’eau du robinet.

Ici l’eau du réseau est excellente. Malgré tout, il y a des montagnes de bouteille d’eau au super marché à côté. De plus souvent cette eau vient souvent du réseau municipal de New York ou de celui de Toronto. Mais le comble du ridicule est qu’il y a une usine d’embouteillage d’eau à 10 minutes de marche.

On dit qu’une bouteille d’eau est l’équivalent de la moitié de son volume en pétrole.

Imaginez pour chaque bouteille d’eau d’un litre, vous brûlez 0,50$ de pétrole.

Complètement stupide, un gaspillage fou de pétrole.

Pour deux personnes normales, c’est l’équivalent de 5 000 km en auto en pétrole brûlé absolument pour rien, en plus de payer pour le travail.