Muscler le cerveau

Pour freiner le déclin cognitif, les personnes âgées ont avantage à se mettre aux poids et haltères, avancent des scientifiques de l’Université de la Colombie-Britannique.

Photo : iStock

L’équipe a enrôlé 86 femmes âgées qui sem­blaient avoir subi de légères pertes de mémoire ou d’attention. Pendant six mois, à raison de deux fois par semaine, elles ont participé à des séances d’exercices soit aérobiques, soit de musculation. « Dans notre recherche, les séances de musculation se sont avérées les plus efficaces pour renforcer la mémoire et la plasticité du cerveau, révèle la professeure Teresa Liu-Ambrose.

C’est une bonne nouvelle pour les aînés qui, à cause de problèmes de mobilité réduite, ne peuvent pas se prêter à des entraî­nements aérobiques. » L’équipe de recherche a mis sur YouTube une vidéo présentant la série de mouvements qu’elle propose aux aînés (voir Exercise Is Power : Resistance Training for Older Adults – en anglais seulement)