Nokia invente le tatouage qui vibre

Le fabricant de téléphones Nokia a déposé une demande de brevet aux États-Unis pour protéger une encre de tatouage qui vibre quand quelqu’un vous téléphone.

Cette invention pourrait donner lieu à deux applications, explique la compagnie dans sa demande de brevet.

D’une part, l’encre qui contient des matériaux ferromagnétiques pourrait être déposée sur un support «pelable» collé sur la peau de l’avant-bras par exemple, qui serait couplé à un téléphone cellulaire. 

La pellicule se mettrait à vibrer quand un appel entre, et différents types de vibration pourraient être programmés en fonction de qui vous appelle, ou s’il s’agit d’un message texte ou d’un appel vocal.

Nokia prévoir aussi que l’encre pourrait aussi directement déposée sur la peau par un tatouage dont on pourrait choisir la forme

Ce n’est qu’un brevet, qui pourrait fort bien rester sans suite. 

Mais voilà qui donne un aperçu de ce à quoi pensent les fabricants de téléphone pour le futur. Ça vous inspire ?

Laisser un commentaire

Il faudrait vérifier en premier comment ce tatouage ferromagnétique réagi en présence de gros aimants ou de courants électriques…

Un bras explosé à la visite d’une centrale hydroélectrique ou d’un IRM.

Cette encre ferreuse qui vibre à la sonnerie d’un téléphone, avec un peu d’immagination, pourait probablement avoir des applications sexuelles.Qui sait……