Nouveau traitement pour la valve aortique

L’équipe du Dr Jean-Claude Tardif, de l’Institut de cardiologie de Montréal, pense être sur la piste d’un nouveau traitement pour la sténose valvulaire aortique. 

Photo : Stocktrek Images / Alamy
Photo : Stocktrek Images / Alamy

Cette maladie touche 150 000 Canadiens. Elle provoque le rétrécissement de l’ouverture de la valve qui sert d’interface entre le cœur et l’aorte.

Les chercheurs ont administré à des souris un peptide (molécule qui ressemble à une protéine) imitant l’action du « bon » cholestérol. Le traitement a freiné la progression de la maladie.

Le Dr Tardif espère que cette approche thérapeutique pourra un jour être transposée aux humains et qu’elle permettra de réduire le recours aux opérations à cœur ouvert, nécessaires pour remplacer une valve endommagée.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.