Nu comme un vert

Aujourd’hui, afin de défendre une bonne cause, certains laissent volontiers tomber leurs vêtements publiquement.

Nu comme un vert
Photo magazine

Pour une campagne de sensibilisation au cancer du sein menée l’an dernier, plusieurs personnalités féminines, au Québec comme en France, avaient posé seins nus dans les pages de magazines de mode.

L’organisation internationale Greenpeace y voit aussi un outil efficace : en 2007, 600 personnes avaient été photographiées nues au pied du plus long glacier des Alpes pour dénoncer les changements climatiques. Vert et nu vont de pair. La top model brésilienne Gisele Bündchen a posé en tenue d’Ève, l’an passé, pour s’élever contre la déforestation de la forêt amazonienne au Brésil.

« Les gens nus font de belles photos dans les journaux et de bons sujets de conversation, dit Jean-François Ouellet, spécialiste en marketing à HEC Montréal. Or, la sensibilisation et l’adhésion du public aux causes sont tributaires de la couverture médiatique et du bouche-à-oreille. La nudité est encore un peu taboue ou du moins hors de l’ordinaire, ce qui explique qu’on en parle. »

 

Laisser un commentaire