Obésité infantile : la bonne et la moins bonne nouvelle

L’épidémie d’obésité chez les enfants aux États-Unis semble enfin montrer de premiers signes d’essoufflement. Néanmoins, il ne faut pas se réjouir trop vite…

La bonne nouvelle…

L’épidémie d’obésité chez les enfants aux États-Unis semble enfin montrer de premiers signes d’essoufflement.

Un rapport publié par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies indique que le nombre d’enfants obèses a décliné dans 18 États de 2008 à 2011.

Signe particulièrement encourageant : la tendance s’observe aussi chez les jeunes des milieux défavorisés, qui tendent à avoir plus de problèmes de surpoids que leurs pairs des milieux aisés.

… et la mauvaise

Le fléau s’est déplacé vers les pays émergents. En Chine, 11 % des jeunes adultes âgés de 20 à 39 ans sont maintenant obèses, un gain de deux points en seulement trois ans.

Laisser un commentaire
Les plus populaires