Obésité : plus on en parle…

Plus les femmes se font critiquer à propos de leur poids, plus elles grossissent, ont découvert des chercheurs.

poids-balance

Plus les femmes se font critiquer à propos de leur poids, plus elles grossissent, ont découvert des chercheurs de l’Université de Waterloo, en Ontario.

Ces derniers ont sondé un groupe de femmes à deux reprises, à cinq mois d’intervalle. Celles qui ont déclaré avoir été critiquées pour leur poids au cours de cette période ont grossi en moyenne de deux kilos !

Les autres ont soit maintenu leur poids, soit légèrement maigri.

Ces résultats n’étonnent pas Fannie Dagenais, nutritionniste et directrice de l’organisme ÉquiLibre, dont la mission est de prévenir et de faire diminuer les problèmes liés au poids et à l’image.

« Ces commentaires, omniprésents, sont déplorables, même si l’intention est souvent de “motiver” la personne à se mettre en forme », dit-elle.

Laisser un commentaire

Se faire critiquer sur son poids c’est une atteinte profonde à son estime de soi. J’ai été constamment harcelée par mon entourage quand j’étais enfant, on me faisait sans cesse des remarques sur mon poids comme si je n’étais rien d’autre que « grosse »… J’ai grandi avec l’idée que personne ne n’aimerait et même si aujourd’hui j’ai un poids tout à fait normal j’en porte encore les stigmates.

La « guerre à l’obésité » ne se gagnera jamais en faisant la guerre aux obèses. Mais ça les médias ne le comprennent tellement pas.
L’obésité est un problème complexe, autant psychologique que physiologique, aussi les résultats de cette recherche ne sont nullement surprenants. Il n’existe aucune solution simpliste et magique. Les interventions doivent être sur plusieurs plans et en respectant entièrement les personnes concernées.