On ne rit pas avec nos lacs !

 

Région : Laurentides
Habitants : 829
Budget : 1,2 million de dollars

Pour protéger ses sept lacs, le village de Lantier, situé à une centaine de kilomètres au nord de Montréal, n’a pas lésiné. En 2007, la municipalité, qui compte seulement six employés, a engagé une inspectrice de l’environnement à temps plein ! Geneviève Fortin fait appliquer les nouveaux règlements environnementaux — interdiction de tailler, tondre, couper ou altérer la végétation située à moins de 10 m du bord des lacs, interdiction des pesticides et engrais sur tout le territoire —, sensibilise les riverains… et envoie des centaines d’avis d’infraction. L’amende est de 300 dollars pour les délinquants. « Je dois fournir beaucoup d’explications et essayer de faire évoluer la notion du beau, que la plupart des gens associent à une pelouse bien verte jusqu’au rivage », raconte cette inspectrice. Elle profite de sa tournée pour parler aussi de l’entretien des fosses septiques.

Les mentalités ont commencé à changer et les délinquants sont de plus en plus mal vus de leurs voisins. La pression sociale est la meilleure alliée des lacs ! croit Geneviève Fortin. Le règlement de Lantier, appliqué sans concession, a inspiré de nombreuses autres municipalités.

Laisser un commentaire