Oui aux vaccins obligatoires

Doit-on, et peut-on, obliger les parents à vacciner leurs enfants? Pour Sir Sandy Macara, ancien président de l’Association médicale britannique et scientifique influent, la réponse est oui. Voyez ses arguments en vidéo ici.

Depuis dix ans, la Grande-Bretagne est aux prises avec une recrudescence de la rougeole, une maladie virale très contagieuse qu’on prévient depuis les années 1960 par le vaccin RRO (rougeole-rubéole-oreillons). En 1998, Andrew Wakefield, un médecin anglais, publiait un article dans la revue scientifique The Lancet suggérant un lien entre ce vaccin et des cas d’autisme. La presse fit grand bruit de cette étude fort préliminaire, semant l’affolement dans la population. L’hypothèse du médecin a cependant été rapidement complètement discréditée par la communauté scientifique. Par la suite, le médecin a été condamné par ses pairs pour avoir diffusé cette information sans preuves suffisantes. Selon une enquête récente des journalistes du Sunday Times, il aurait même falsifié les données.

Mais le mal était fait : en quelques années, le taux de vaccination  contre la rougeole en Grande-Bretagne est passé de 92 % à moins de 80%, descendant en dessous du seuil jugé critique pour que la population soit considérée comme «collectivement protégée» contre cette maladie. Même l’ancien Premier ministre Tony Blair a refusé de faire vacciner ses enfants!

En 2008, 1 348 cas de rougeole (dont deux décès) ont été repérés en Angleterre et au Pays-de-Galles, contre 58 dix ans plus tôt. Les autorités craignent aujourd’hui une épidémie. Dans de nombreux autres pays, dont le Canada, le taux de vaccination contre la rougeole a aussi diminué depuis 1998. En mars dernier, six adolescents de l’Estrie ont contracté la rougeole. Aucun d’eux n’était vacciné.

Les campagnes de sensibilisation n’ayant pas été suffisantes pour ramener à la raison les parents britanniques, Randy Macara affirme aujourd’hui qu’on devrait exiger un certificat de vaccination contre la rougeole pour tout enfant entrant à l’école. Si on veut qu’un enfant profite de ce service public que constitue l’éducation gratuite, alors ses parents devraient rendre eux aussi un service à la communauté en le faisant vacciner, estime-t-il.

Le vaccin contre la rougeole fait partie du calendrier vaccinal des pays industrialisés depuis plus de 40 ans. Au Québec, il est donné en deux doses, à 12 et 18 mois. Mais à l’échelle mondiale, la rougeole constitue encore la première cause de décès évitable par la vaccination. Chaque jour, plus de 500 enfants en meurent, quasiment tous dans des pays en développement.

Que pensez-vous de l’idée du Dr Macara?

Laisser un commentaire

• Yvon Fleurent écrit :
2 juillet 2009 à 9:40
J’ai failli crever deux ou trois fois à cause des ces foutues maladies.
Les autorité devaient fermer les écoles. Quand ces dernières ne fermaient pas, il arrivait qu’il manque la moitié des élèves dans les classes.
Je n’en reviens pas de voir qu’autant de gens ont peur des vaccins.
Décidément les croyances ont la peau dure.
Pourtant sa fait 40 ans que l’on fait des études et certains veulent tout recommencer pour faire vacciner leurs enfants.
Non seulement le vaccin devrait être obligatoire mais il devrait être financé par les états riches pour vacciner les démunis de la planète. Souvent ce sont eux non vacciné qui nous rendent malade.
Comme le disait un intervenant les bactéries et les virus voyagent plus vite que les bananes. Il ne reconnaissent pas les frontières, ils ne différencient pas les riches des pauvres, MAIS ILS RECONNAISSENT TRÈS BIEN CEUX QUI NE SONT PAS VACCINÉS.
• 13
Alexandre écrit :
2 juillet 2009 à 9:26
@Henri:
J’aimerais savoir ce que vous par contre vérité?
Andrew Wakefield était bien l’auteur principal de l’étude.
De plus, en février 2009 le Sunday Times a fait une enquête qui démontre que M. Wakefield a modifié des résultats. (L’article original ne semble plus en ligne, mais vous pouvez trouver d’autres articles rapportant les grandes lignes de celui-ci facilement: http://www.google.com/search?q=MMR+doctor+Andrew+Wakefield+fixed+data+on+autism+Sunday+Times)
Vous dites que “La justice vient de reconnaitre qu’Andrew Wakefield avait été attaqué à tort et l’a réhabilité”, j’aimerais bien savoir d’où vous tenez cette information.
• 12
Agora écrit :
1 juillet 2009 à 10:11
Pour les parents, vacciner ses enfants est une responsabilité sérieuse, un acte à méditer sérieusement.
L’écoute de l’enregistrement de radio France Culture du 30/06/2009 apporte un regard neuf sur la vaccination généralisée :
“Champ Libre (2/5) – Débat autour d’une vaccination généralisée-1994/1995:le vaccin contre l’hépatite B”
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/sur_docks/index.php?emission_id=110060169
• 11
Henri écrit :
1 juillet 2009 à 9:43
C’est une contre vérité. Vous oubliez de dire l’essentiel, l’équipe de Andrew Wakefield a publié collégialement l’article dans la revue scientifique “The Lancet”. La justice vient de reconnaitre qu’Andrew Wakefield avait été attaqué à tort et l’a réhabilité.

je suis contre la vaccination obligatoire, pour le libre choix, il y a d’autres moyens de se protéger de maladie infectieuse que ceux de la médecine traditionnelle…la vaccination peut engendrer des problèmes de santé sérieux et peut aussi dans certain cas rien empêché du tout.. alors pourquoi obligé les gens à se vacciner.. je suggère plutôt d’encourager les gens à faire de la prévention

???

Rendre la vaccination obligatoire? La vaccination est un génocide silencieux. De nombreux livres et sites en font état. Faites vos recherches et diversiez vos sources. Vous serez surpris d’apprendre que les complots gouvernent notre monde et que les vaccins sont loins de protéger les être humains. Au contraire! Plus vous êtes mal en point et plus les pharmaceutiques, géants de ce monde, font des profits! N’oubliez pas que la business de la santé est la maladie!

Certains médecins se prononcent contre la vaccination. C’est le cas du pédiatre Andrew Moulden. Allez voir sur le net, vous serez témoin d’un homme qui ose parler haut et fort pourquoi il ne faut pas vacciner! Bien sûr, on ne sera pas surpris de le voir bientôt radié…! Allez voir le site: Silence on vaccine. C’est choquant.

De nombreuses maladies peuvent être guérit avec les plantes médicinales. À vous de faire des recherches.

vraiment d’accord avec toi (???)! si vous préférez aller vous vacciner en FERMANT LES YEUX…allez-y. Les vaccins c’est pour enrichir les companies phramaceutiques… qu’il y ait un effet secondaire je crois qu’il s’en foutent…

Doit-on obliger les gens à se faire injecter du mercure et/ou de l’aluminium?

Doit-on obliger les gens à se faire injecter un produit qui risque des les rendre sérieusement malades ou de les tuer?

Doit-on accepter de se faire vacciner même si la compagnie qui les fabrique fait face à des poursuites pour bioterrorisme ?
http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14456

Y a-t-il un vaccin pour ceux qui se posent ces questions?

Pourquoi l humain est le seul animal dont la vie serait régit par des vaccins de toutes sortes?

Faudrait peut-être laisser faire un peu de sélection naturel avant qu il soit trop tard.

Sinon, ce qui guette l avenir de l humanité est une espèce faible. Une humanité vulnérable et addicte de sa médication et de ses traitements médicaux.

A part pour les pharmaceutiques, je n y vois pas tellement d avantage pour l humanité.

Dans combien de génération va-t-on devoir recevoir 30 vaccins à la naissance sous peine de crever dans les 24 hrs ?

Si les vaccins fonctionnent, alors pourquoi imposer les vaccins à ceux et celles qui n’en veulent pas? Ils sont les seuls qui sont à risque, non? Il y a de plus en plus de médecins, de neurologues et de spécialistes en système immunitaire qui se prononcent contre cette industrie massive et corrompue qui gère l’opinion publique par la peur (voire Russell Blaylock). Mettez-moi en prison si nécessaire mais vous ne m’obligerez jamais à soumettre mon enfant à ce charlatanisme.

Je vous conseille la lecture d’un livre très complet sur les vaccins, écrit par M. Georget, un docteur en biologie (« Vaccinations : les vérités indésirables »)

C’est incroyable toute la désinformation et tout le mysticisme qui existe autour de la vaccination; tout ce que les médias et l’OMS essayent de nous faire avaler et surtout le nombre d’accidents post-vaccinaux passés sous silence.
Dans son livre, l’auteur montre (entres autres) les risques importants que fait courir à la population une politique vaccinale aveugle. Il démonte les tromperies qui se cachent derrière les affirmations du tout vaccinal, et notamment les imputations abusives à la vaccination de la diminution des cas des maladies concernées.

Le + interessant dans le livre étant tout un historique des vaccinations pratiquées à travers le monde depuis les années 50, et les enquetes épidémiologiques sur des pays à couverture vaccinale développée et non développée.

Une idée reçue : ce n’est pas la vaccination qui a augmenté l’espérance de vie : c’est l’élévation du niveau de vie et de l’hygiène. Si on prends l’exemple du tétanos, une forte régression a été observée dans les pays du tiers monde où l’hygiène est respectée lors des accouchements. Ce dont le tiers monde a besoin, ce n’est pas de vaccinations, mais avant tout de l’eau potable et des installations sanitaires.

Et à ceux qui disent que les vieux vaccins ont fait leur preuve, ou encore qu’il y a un gros retour de la tuberculose sur Paris parce que les gens ne se vaccinent pas, c’est faux : si la tuberculose refait surface sur Paris, on la doit à la précarité et au sida, et dites vous que personne ne songe à revenir au BCG pour régler le problème, qui a été abandonné en France en 2007 à cause justement de complications vaccinales qui commençaient à faire un peu trop parler d’elles.

Au passage, le BCG a été abandonné par beaucoup de pays (et les Etats-Unis ne l’ont même jamais appliqué).

Si on prends l’exemple d’un autre vaccin pour les enfants, comme celui de la coqueluche, il vaut mieux voir un gamin sous assistance respiratoire en cas de coqueluche grave (mais qui guérira !!) que victime d’un accident neurologique qui le laissera infirme toute sa vie.

Le plus alarmant, c’est que la génération suivante risque de payer les pots cassés (rappellez vous un mini scandale, bien vite étouffé, des femmes qui ont pris un produit (j’ai oublié le nom) dans les années 50 pendant leur grossesse, et leurs filles qui développent des cancers du vagin à l’age de 20 ans…)

En fait, en multipliant les vaccinations, on risque au contraire d’introduire des antigènes apparentés à des molécules de l’organisme qui vont créer des maladies auto-immunes. Et c’est d’ailleurs impressionnant de voir la fréquence de ces maladies qui ne cessent d’augmenter dans les pays à couverture vaccinale importante.

Bref, quoi qu’il en soit, il y a derrière ce sujet une notion de risques, et la question essentielle est : est-ce que, à l’heure actuelle, je prends plus de risques à faire vacciner mon enfant ou à ne pas le faire vacciner.
Mon choix est fait, et je tiens fort à parier que si vous lisez ce livre, vous n’aurez plus les mêmes affirmations que maintenant.

Je doute de l’efficacité des vaccins depuis l’époque où trois de mes enfants ont attrapé la coqueluche alors qu’ils avaient été vaccinés. Il est tout à fait sain de se poser des questions sur ce qui compose les vaccins. Ce n’est pas anodin et sans risque malgré ce qu’on veut nous faire croire.

Le vaccin est la plus grande supercherie du 20e siècle.

Responsable du dépeuplement…

N’avez-vous pas honte d’encourager la mafia pharmaceutique?

Je n’en reviens pas comme le « gros bon sens » est en train de prendre le bord avec ces vaccins. Vous êtes vous vu aller, les adeptes de la théorie du complot ? Regardez donc autour de vous, qui est mort ou malade autour de vous d’avoir reçu un vaccin ?

Vous dites que ça cause l’autisme alors que le docteur qui a voulu prouver ce lien est sous enquête pour avoir triché. Vous pointez vers les maladies neurologiques, alors que vous inondez vos maisons et vêtements de produits chimiques odorants et prouvés autrement plus toxiques. Vous pensez au cancer et continuer à utiliser l’essence et les produits du magasin à 1$ sans même y penser. Combien d’entre vous fument ? Mangent déséquilibré ?

Utilisez donc votre énergie là où ça fera la différence en santé publique.

Et votre nez pour voir quand ça « pue » vraiment. Qu’est-ce que ça sent, l’essence, la colle et le magain à 1$ ? Beaucoup de produits toxiques nous entourent, qu’on ne voit même plus, mais qui sont pas mal plus dommageables pour notre santé que tous les vaccins qu’on va prendre !

Finalement, croire que 99% de la planète a tort, c’est 99% du temps de la paranoïa…

Et si on est dans le 1% qui aurait vraiment raison, si vous voulez vraiment le prouver, essayez au moins d’être crédibles en arrêtant de vous fier sur des textes sur Internet qui ne tiennent tout simplement pas debout, sont mal écrits et que vous croyez seulement parce qu’ils vont dans le sens de vos peurs.

Les plus populaires