Pandémie, mais pas de panique

Ça y est, la pandémie de grippe A (H1N1) a été déclarée par l’Organisation mondiale de la santé. Ce n’est évidemment pas une bonne nouvelle, mais ce pourrait être bien pire.

Alors que le monde s’était préparé pour faire face à un virus très virulent comme celui de la grippe aviaire, A (H1N1) provoque une grippe guère différente de l’influenza saisonnière, c’est-à-dire généralement bénigne. Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il s’agisse d’une partie de plaisir : forte fièvre qui survient sans prévenir, mal à la gorge, grosse fatigue, courbatures… on dit en plaisantant qu’attraper la grippe donne l’impression d’être passé sous un camion!

Certes, le virus pourrait muter pour devenir plus virulent dans les prochains mois. Mais il pourrait aussi en se transformant devenir moins virulent, ce que certains scientifiques croient d’ailleurs plus probable. Pour sa propre survie, en effet, un virus n’aurait pas intérêt à se montrer plus mortel. La question fait débat, comme en fait état ce billet de Virology blog.

L’annonce de l’OMS n’a pas provoqué de vent de panique dans la population. J’ai même trouvé les médias plutôt raisonnables pour une fois. Les urgences des hôpitaux se plaignent toutefois de recevoir un nombre élevé de gens n’ayant pas de risque de complications qui consultent pour des symptômes mineurs, surtout des parents inquiets, et qui insistent pour savoir s’il s’agit du virus A (H1N1). Or maintenant que le virus est répandu, les analyses de laboratoire ne servent plus à rien pour ces malades, à part à grèver le budget de la santé. Pour savoir quand consulter, regardez ici (document pdf).

L’OMS a une fois de plus recommandé de ne pas fermer de frontières ni restreindre les voyages. Rappelons que depuis le 18 mai, le Canada s’est rendu à la raison et ne déconseille plus les voyages au Mexique. Vous pouvez donc partir en vacances tranquilles, sans oublier toutefois de suivre les consignes de sécurité.

Laisser un commentaire

• Félix écrit :
24 juin 2009 à 11:51
Je crois qu’on ne peut pas réellement parler de pandémie. Mais il ne faut pas oublier quelque chose:
Même si jusqu’à présent les effets du virus ne sont pas si grave, nous sommes tout de même en face d’un nouveau virus qui pourrais éventuellement devenir dangereux suite à une mutation quelconque. Le gouvernement devrait donc tenter d’enrayer la propagation, et le moyen le plus efficace est d’avertir la population. Cependant, si la population est avertie d’un virus peu dangereux, les gens ne vont probablement pas suivre les mesures de sécurités adéquates sous le prétexte que c’est peu dangereux. En déclarant l’état de pandémie, les gens prennent plus conscience de l’ampleur du virus et sont plus portés à faire attention.
Enfin, ce n’est qu’une opinion.
• 1
admin écrit :
23 juin 2009 à 16:40
Par m.lemay ( ) | sam, 06/13/2009 – 12:29
Alors cessons d’en parler. De façon quotidienne et maintenant de temps à autre, le docteur Poirier vient faire son petit tour pour annoncer un certain nombre de nouveaux cas.
Mais ajoute-t-il….c’est comme une grippe ordinaire, il n’y a pas lieu de paniquer.
On va même plus loin. Rester chez vous…ne venez surtout pas dans les urgences, parce que la grippe est faible: résultat…dans les heures qui ont suivi les urgences furent occupées de façon importante et en relation avec la grippe.
Maintenant le docteur Poirier au cours de sa conférence en a profité pour faire l’annonce de la venue du vaccin pour bientôt.
Et il y aura suffisamment de doses pour vacciner toute la population. Mais le vaccin ne sera pas obligatoire.
Trouver l’erreur? Pandémie mais c’est pas grave….Oui ici les cas s’ajoutent….on en découvre tous les jours…..mais restez chez vous, ici la grippe est faible……maiiiiiiiiiiiiiiiis on a commandé assez de vaccins pour toute la population……mais -z’êtes- pas obligé de vous faire vacciner…..en résumé ils ne savent pas voilà.
————————————————————————
Oui il faut rester vigilant
Par yvonfleurent | sam, 06/13/2009 – 14:00
Oui il faut rester vigilant mais il ne sert à rien de paniquer ou d’être obsédé.
De toute façon, la grippe qui fait le plus de ravages et de morts est celle qui passe tous les années. Celle-là on n’en fait pas de cas et les gens n’y portent aucune attention.
Corrigez moi s’il y a lieu svp.
————————————————————————
Si il ne s’était pas s’agit
Par Michel Bellemare ( ) | dim, 06/14/2009 – 08:42
Si il ne s’était pas s’agit d’une nouvelle souche virale identifiable pour sa propagation, aurait-on parler de pandémie? Le risque dans tout ceci est de «crier au loup» inutilement.

Les plus populaires