Pas de maisons hantées au YWCA

Le YWCA de Québec a piqué ma curiosité ma curiosité en proposant dans sa programmation des loisirs pour l’hiver un cours intitulé «Science et surnaturel» donné par une professeure du cégep Limoilou et destiné aux «femmes créatives et curieuses». Une occasion de rendre les femmes un peu plus sceptiques ?

Que nenni! Voilà la description du cours:

Dans le cadre de la série Science et surnaturel, vous aborderez le monde des changements de conscience avec l’étude des rêves et celui des techniques de visualisation. Suivront trois ateliers sur les maisons hantées.

Je l’aurais bien pris pour me préparer au prochain Halloween, malheureusement quand j’ai appelé on m’a dit que le cours avait été annulé faute de participantes. Ouf!

Quand on prétend comme le YWCA oeuvrer pour le progrès social et économique des femmes, on pourrait éviter de leur proposer de telles inepties.

Laisser un commentaire

Pour croire aux énergies subtiles qui nous entourent, il faut parfois vivre un évènement soi même. Ne ridiculisez pas les gens qui s’intéressent au phénomène. Il y a de plus en plus de gens et surtout des enfants sensibles à ces énergies. Lorsque les gens des médias ou leur entourage expriment des choses comme vous le faites, vous atteignez directement l’estime de soi de ces gens et surtout celle des enfants. À force de dire à nos enfants qu’ils sont »fous » il viennent qu’à y croire réellement, en réalité tout ce qu’ils ont c’est un don. Ça peut détruire la vie d’une personne…

»Il n’y a que l’être humain qui est assez stupide pour croire qu’il est seul au monde » anonyme

Merci
Marie-Chantal