Pas si maigre, le poulet

La teneur en matières grasses de la viande de poulet a augmenté de 266 % depuis 1971, tandis que la quantité de protéines a été réduite du tiers, révèle une étude menée par un laboratoire de nutrition de l’Université London Metropolitan, à Londres, rendue publique par le magazine Women’s Health. 

Pas si maigre, le poulet
Photo : iStock

La teneur en matières grasses de la viande de poulet a augmenté de 266 % depuis 1971, tandis que la quantité de protéines a été réduite du tiers, révèle une étude menée par un laboratoire de nutrition de l’Université London Metropolitan, à Londres, rendue publique par le magazine Women’s Health.

Le coupable : un régime alimentaire favorisant un gain de poids maximal et une croissance rapide. La solution : manger du poulet bio, élevé en liberté.