Pas sortis du bois

Les forêts pourraient relâcher dans l’atmosphère beaucoup plus de gaz carbonique que prévu en raison du réchauffement climatique. C’est la conclusion inquiétante à laquelle sont arrivés des chercheurs américains et allemands.

Photo : Creative Commons

Quand les feuilles mortes se décomposent, elles dégagent du carbone sous forme de CO2, avant de se fossiliser en humus, couche brune qui jonche le sol des forêts. La communauté scientifique croyait jusqu’ici que le carbone qui y était stocké depuis longtemps y resterait en cas de hausse de température.

Mais des échantillons d’humus de forêts du Wisconsin et de la Caroline du Nord ont révélé le contraire. Même âgé de plus de 10 ans, l’humus génère d’importantes quantités de CO2 lorsqu’il est soumis à un réchauffement artificiel.

Ce cercle vicieux conduira-t-il à un emballement climatique ?

 

Laisser un commentaire