Penser à voix haute

Une équipe de l’Université de Californie à Berkeley a réussi à faire « parler » le cerveau d’un patient privé de l’usage de la parole.

Photo : iStock

Dans un premier temps, elle a enregistré l’activité électrique de l’aire de Wernicke (région cérébrale associée à la compréhension du langage) lorsque le patient entendait une série de mots.

Dans un deuxième temps, les chercheurs sont arrivés à déduire les mots entendus par le patient en se fiant uniquement à la lecture des ondes cérébrales.

Les scientifiques espèrent un jour pouvoir décoder quelques mots qu’un patient imaginerait dans sa tête, pour permettre à celui-ci de communiquer.

Laisser un commentaire