Peut-on réellement « booster » son système immunitaire ?

La réponse de deux spécialistes renommés. Et en prime, tout ce que ce vous avez toujours voulu savoir sur le système immunitaire !

Photo : Ryan McGuire / Pixabay

Alors que la course pour trouver un remède à la COVID-19 est bien entamée, des magasins de produits naturels vendent huiles, vitamines et petits pots pour renforcer le système immunitaire et réduire les risques associés au virus. Que penser de ces allégations ? Réponses de deux experts.

Nathalie Grandvaux est la présidente de la Société canadienne pour la virologie, responsable de l’axe Immunopathologie et chercheuse au CHUM, et professeure au Département de biochimie et médecine moléculaire de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

Hugo Soudeyns est le directeur du Département de microbiologie, infectiologie et immunologie de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

***

À quoi ressemble la réponse du système immunitaire à la COVID-19 ?

Nathalie Grandvaux : L’effet est double. Le système immunitaire défend l’organisme contre le virus. Cependant, chez les personnes qui développent des symptômes sévères, le système immunitaire s’emballe. Une partie de la réponse est trop forte et cela provoque des dommages aux tissus pulmonaires empêchant, dans les cas les plus sévères, le fonctionnement approprié des poumons.

Les recherches actuelles visent à contrôler cette partie de la réponse sans amoindrir celle qui est nécessaire pour combattre le virus. C’est donc un équilibre difficile à atteindre.

La grande question : le système immunitaire peut-il vraiment être « boosté » ?

Nathalie Grandvaux : Il n’y a pas de donnée qui permette de conclure sur l’impact positif ou négatif de stratégies qui pourraient « booster » le système immunitaire.

Pour une personne qui n’a pas de maladie sous-jacente, la vitalité du système immunitaire peut être affectée par plusieurs facteurs, dont une mauvaise alimentation, le manque d’activité physique, le stress et le manque de sommeil. Pour favoriser un système immunitaire en santé, il est donc important d’avoir une bonne hygiène de vie. Cela dit, chaque personne est différente et sa réaction face à une infection sera différente.

Hugo Soudeyns : On sait qu’une mauvaise alimentation (manque de vitamines) ou la sous-alimentation peut augmenter la susceptibilité à plusieurs maladies. C’est aussi vrai du stress et du manque de sommeil. Maintenant, la seule manière de « booster » les réponses immunitaires contre une maladie en particulier, c’est par la vaccination.

Plusieurs adeptes des produits naturels affirment que la prise de vitamines, de probiotiques, d’antioxydants et d’huiles essentielles peut améliorer le système immunitaire. On laisse ainsi entendre qu’on peut s’équiper, maintenant, rapidement, pour s’aider à contrer le virus.

Extraits des sites internet suivants : La boîte à grains, Santé Magazine (France) et Medoucine

Hugo Soudeyns : Les probiotiques, les antioxydants et les huiles essentielles ne renforceront pas votre réponse immunitaire. Et si votre alimentation est bien équilibrée, vous ne devriez pas avoir besoin de prendre de suppléments de vitamines.

Il faut se méfier des médecines alternatives et de la pseudoscience. Beaucoup de ces approches ne montrent en fait aucun bénéfice tangible.

Nathalie Grandvaux : Aucune stratégie pour moduler le système immunitaire ne peut le faire rapidement. On ne devient pas marathonien après avoir commencé à courir depuis quelques jours.

Aucune donnée scientifique actuellement disponible ne permet de conclure sur l’effet d’un produit naturel sur l’infection par le virus de la COVID-19. [Les déclarations affirmant que ces produits sont efficaces] ne sont basées sur aucune étude réalisée dans des conditions contrôlées. Elles sont dangereuses, car elles peuvent donner un faux sentiment de protection aux personnes qui les utilisent.

Et disons que j’ai un « super » système immunitaire. Si je suis exposée au virus, est-ce que mes risques de contracter la COVID-19 diminuent réellement ?

Nathalie Grandvaux : Le risque d’exposition au virus ne dépend pas du système immunitaire. Le risque d’infection, lui, est en fonction de l’exposition très proche à une personne infectée ou au virus qui se retrouve sur les mains que l’on porte à sa bouche, à son nez ou à ses yeux.

Le système immunitaire a un impact sur la sévérité de la maladie associée à la COVID-19. Malheureusement, nous ne savons pas encore pourquoi certaines personnes restent asymptomatiques alors que d’autres développent une pneumonie voire un syndrome de détresse respiratoire aiguë entrainant la mort. Il est donc difficile de dire quel est le facteur du système immunitaire qui fait en sorte que le corps est capable de se battre efficacement.

Hugo Soudeyns : Les êtres humains sont extrêmement différents les uns des autres au niveau de la composition de leur système immunitaire. Deux personnes ne répondent pas de la même façon à un même pathogène. Par exemple, je suis très susceptible à la grippe, mais pas aux feux sauvages. Pour vous, c’est peut-être le contraire. C’est la même chose avec le coronavirus : certaines personnes s’en sortent avec peu de symptômes, alors que d’autres sont très malades et en meurent.

En dehors des facteurs de risque reconnus (grand âge, conditions médicales sous-jacentes), on ne comprend pas encore très bien ce qui rend quelqu’un plus susceptible au coronavirus que quelqu’un d’autre. C’est probablement par le développement d’un vaccin qu’on sera capables d’immuniser les gens et de les rendre moins susceptibles de l’attraper ou de développer une maladie grave.

***

NDLR : Certaines questions et réponses ont été combinées et légèrement modifiées par souci de clarté ou de concision. 

Vous avez aimé cet article ? Pendant cette crise, L’actualité propose gratuitement tous ses contenus pour informer le plus grand nombre. Plus que jamais, il est important de nous soutenir en vous abonnant (cliquez ici). Merci !

Vous avez des questions sur la COVID-19 ? Consultez ce site Web du gouvernement du Québec consacré au coronavirus.

Vous avez des symptômes associés à la maladie ? Appelez au 1 877 644-4545 ou consultez un professionnel de la santé.

Les commentaires sont fermés.

L’alimentation, dite équilibrée, ne l’est plus depuis longtemps.
En effet, l’industrialisation, pesticides et la chimie dans son ensemble
l’on beaucoup appauvrie en nutriments essentiels. D’où des carences
aujourd’hui mesurables.
Alors, en effet, il faut déterminer ces carences avec précisions et les
compenser avec mesure et prudence.
Il faut ajouter également, me semble-t-il, la qualité et la quantité d’eau
nécessaires aux bon fonctionnement des cellules.
in fine, l’utilisation des ions d’argent, mais pas seulement, permettent
aussi de mieux lutter contre les virus. Une pratique de plus de vingt ans
me sied pleinement.
Cordialement.

Tel que correctement rapporté dans l’article, il n’est pas démontré que quelque produit que ce soit puisse stimuler le système immunitaire.

Posons l’hypothèse qu’un tel produit existe : cette stimulation ne serait pas sans danger. Il existe des données anecdotiques concernant l’apparition de l’arthrite rhumatoïde chez des personnes qui ont consommé de l’échinacée, une des substances proposées pour stimuler le système immunitaire. Il n’y a pas de preuve de causalité; il peut s’agir d’une coïncidence. Toutefois, la prudence est de mise, surtout pour des personnes qui présentent déjà une ou plusieurs maladies auto-immunes comme, par exemple, thyroïdite d’Hashimoto, hyperthyroïdie, diabète de type 1 (insulinodépendant), maladie cœliaque, arthrite rhumatoïde, myasthénie grave.

Le système immunitaire est très complexe et il est difficile de prévoir à quoi il s’attaquera une fois « boosté » : le virus ou l’hôte lui-même ?

médecin endocrinologue à la retraite

Juste la photo utilisée pour illustrer cet article montre que la réponse à la question qui était posée était déjà répondue avant même que les «spécialistes» ne donnent le verdict qui les conforte dans leurs propres croyances… Dommage que l’Actualité se limite à ne donner qu’un seul côté de la médaille…

Les plus populaires