PHEV Québec

 

Depuis cet été, une première Prius rechargeable équipée de batteries au lithium-ion et bardée de capteurs circule sur le campus de l’Université Laval, qui dispose d’un réseau électrique géré indépendamment de celui d’Hydro-Québec. Des bornes de recharge ont été installées, et une cinquantaine d’autres hybrides seront converties en voitures rechargeables dans les prochaines années. On veut étudier la viabilité économique, technique et écologique de ce type de véhicule en fonction des besoins des conducteurs. Et tester à échelle réduite son impact sur un réseau de distribution d’électricité. L’initiative regroupe des chercheurs en finance et en génie. Des partenaires s’y sont déjà associés, comme le fabricant de batteries américain EnerSys, Desjardins et la Ville de Québec.

Laisser un commentaire