Piétons en péril

Chutes inopinées sur le trottoir, collisions embarrassantes avec un poteau de téléphone, une vitrine de magasin ou, pis, une voiture en marche… Aux États-Unis, de plus en plus de piétons se présentent aux urgences avec des blessures insolites. Le coupable : leur téléphone cellulaire !

Cellulaire : Piétons en péril
Illustration : Pishier

Discuter, envoyer un message texte ou lire ses courriels tout en marchant dans la rue est en effet une activité périlleuse qui cause de nombreux accidents.

Des études américaines démontrent qu’il est beaucoup plus risqué de se déplacer en parlant au téléphone qu’en écoutant de la musique, car la conversation absorbe davantage l’attention des piétons. Ils traversent ainsi deux fois plus souvent la rue devant des véhicules en marche et mettent 25 % plus de temps à franchir une intersection. Le risque de collisions est encore plus grand chez les personnes âgées et les jeunes adolescents, deux clientèles courtisées par la téléphonie mobile, un marché en pleine expansion.

Au Québec et dans quelque 50 pays, le cellulaire au volant est désormais interdit parce que jugé dangereux pour les chauffards et pour qui croise leur route. Une semblable interdiction pourrait-elle un jour frapper les piétons ?

Laisser un commentaire