Pirates informatiques : la Chine ou les États-Unis ?

Pour la première fois, la Chine dépasse les États-Unis pour le nombre d’ordinateurs zombies présents sur son territoire, selon le dernier rapport (pdf) sur les cybermenaces de la compagnie McAfee, un des leaders de la sécurité sur le web.

Selon McAfee, il y aurait en Chine 1 095 000 de ces ordinateurs appartenant à des gens ordinaires, mais pilotés à leur insu par des pirates qui s’en servent pour envoyer des quantités invraisemblables de pourriels sur la toile. Les États-Unis arrivent en seconde place au palmarès avec 1 057 000 ordinateurs zombies. Le Washington Post donne des détails.

Ces nouveaux chiffres sont à mettre au dossier pour comprendre les «cyber échauffourées» entre ces deux pays, alors que le New York Times accuse deux écoles chinoises d’être à l’origine d’une récente  cyberattaque contre Google, ce que d’autres réfutent.

McAfee a aussi demandé à 600 responsables de la sécurité informatique d’entreprises réparties partout dans le monde d’identifier le pays d’origine des menaces qu’ils craignent le plus : 36 % ont cité les États-Unis, contre 33 % pour la Chine. La Russie vient en troisième, mais avec seulement 12 %.

Selon McAfee, le nombre de pourriels a encore augmenté en 2009 par rapport à 2008 (+11 %) mais la hausse semble se ralentir (+77 % par rapport à 2007). McAfee estime que 135 milliards de pourriels ont été envoyés par jour en 2009. Ouf !

N’oublions pas cependant que la compagnie vend des outils de sécurité informatique (antivirus et autres) et qu’elle aurait tout intérêt à gonfler les chiffres…

McAfee rappelle aussi que les pirates sont passés maîtres dans l’art d’attirer l’attention des internautes en concevant leurs pourriels suivant l’actualité des célébrités et des catastrophes en tout genre : la mort de Michael Jackson, la crise économique, Haïti, l’accident du vol d’Air France Rio-Paris, la grippe… voilà de vrais jackpots pour les pirates !

Laisser un commentaire

Félicitation Madame Borde.

J’adore votre sens critique face à une information. « N’oublions pas cependant que la compagnie vend des outils de sécurité informatique (antivirus et autres) et qu’elle aurait tout intérêt à gonfler les chiffres… »

Continuez votre bon travail!