Prédire les récidives grâce à l’ADN

Des chercheurs de l’Université Laval ont identifié des marqueurs génétiques susceptibles de prédire si un patient traité pour un cancer de la prostate est à risque de récidive.

Photo : 123RF

Selon Chantal Guillemette, professeure à la Faculté de pharmacie, ces séquences d’ADN pourraient ouvrir la voie à la personnalisation des traitements, en permettant de déterminer chez quels hommes on doit privilégier une approche plus agressive. Son équipe a déposé des demandes de brevets pour protéger sa découverte.

 

Laisser un commentaire