Prédire l’issue du cancer du sein

Une équipe de l’Université McGill, en collaboration avec des chercheurs américains, a mis au point un test génétique pour prédire quelles femmes atteintes du cancer du sein sont susceptibles de faire une rechute.

Prédire l'issue du cancer du sein
Photo : iStockphoto

Cette percée évitera aux femmes qui ne sont pas à risque de subir des traitements inutiles.

Il existe en effet différents types de cancer du sein. Dans certains cas, l’ablation chirurgicale de la tumeur s’avère suffisante. Dans d’autres, des traitements addi­tionnels, comme la chimiothérapie ou l’hormonothérapie, sont nécessaires.

Le nouveau test, qui analyse des gènes présents dans les cellules cancéreuses, permet de distinguer ces deux cas de figure. Un test similaire existe déjà aux États-Unis, mais celui de l’équipe montréalaise serait plus précis.

« Les traitements entraînent des effets secondaires sérieux, comme la ménopause précoce ou parfois l’apparition d’un cancer secondaire, dit le Dr Alain Nepveu, chercheur à McGill. Il est donc important de bien soupeser les risques et les bénéfices. » Si tout va bien, le test pourrait être commercialisé d’ici cinq ans.