Prendre son mal en patience

L’Institut canadien d’information sur la santé publie son sixième rapport sur les temps d’attente pour les soins de santé dans les provinces canadiennes.

Prendre son mal en patience
Photo : iStock

En 2011, 82 % des Québécois en attente d’une arthroplastie de la hanche ont été opérés à l’intérieur des délais jugés acceptables, ce qui correspond à la moyenne canadienne.

Le pourcentage s’établit à 78 % pour une arthroplastie du genou (contre 75 % au Canada), à 88 % pour une opération de la cataracte (82 %) et à 99 % pour une radiothérapie (97 %).

C’est surtout lorsqu’on compare les données sur plusieurs années que le bât blesse pour le Québec.

En 2011, la province a fait état de temps d’attente plus longs pour les opérations de la hanche et du genou qu’au cours des trois années précédentes.

Laisser un commentaire