Preston Manning et la vache folle à Montréal

Le conservateur Preston Manning sera l’invité de marque du congrès international scientifique Prion 2011 qui se tiendra la semaine prochaine à Montréal.

Quel point commun entre le fondateur du Reform Party, retiré officiellement de la vie politique depuis 2002 mais toujours influent (notamment via l’Institut Fraser) et les prions, des protéines pathogènes qui causent notamment la maladie de la vache folle et son pendant humain, la maladie de Creutzfeld-Jacob?

C’est la question que risquent fort de se poser bien des scientifiques étrangers parmi les 600 inscrits à la conférence, les activités du Manning Center for Building Democracy visant surtout à transmettre la bonne parole conservatrice.

Le congrès qui se tient pour la première fois hors d’Europe est organisé par le Réseau des centres d’excellence PrioNet Canada, qui réunit une centaine de chercheurs de tout le Canada (dont un grand nombre de l’Alberta) et le Alberta Prion Research Institute, un centre de recherche financé par le gouvernement de cette province.

Outre Preston Manning, le seul autre invité qui ne soit pas un spécialiste des prions sera le ministre de l’éducation avancée et de la technologie de l’Alberta, Greg Weadick.

Certains chercheurs québécois qui participent à cette conférence sont ulcérés de la tribune donnée à Monsieur Manning, m’a-t-on dit. 

Espérons cependant que celui-ci parlera plus de la nécessité pour Stephen Harper de nommer enfin un homme fort pour la science dans son prochain gouvernement que de sa vision d’un monde meilleur sous une majorité conservatrice…

Laisser un commentaire

J’imagine que ce valeureux conservateur pense que c’est un congrès sur la prière.

Les plus populaires