Prier pour guérir ? Une question à 750 000 dollars

Le gouvernement américain, par le biais du National Center for Complementary and Alternative Medicine, a dépensé 1,6 milliard de dollars  pour évaluer des thérapies qui n’avaient tout simplement aucune chance d’être plus efficaces qu’un simple placébo, estime le réputé chercheur Paul Offit dans un article publié récemment dans le Journal of the American Medical Association.

Ce centre de recherche des National Institutes of Health a notamment dépensé 750 000 dollars pour vérifier si la prière avait un impact sur la guérison du sida ou les suites d’un cancer du sein, 374 000 dollars pour voir si le parfum de lavande accélère la guérison des blessures et 700 000 dollars pour vérifier l’effet des aimants sur l’arthrite.

Les études n’ont évidemment trouvé aucune preuve de l’efficacité de ces traitements farfelus.

Selon Paul Offitt, pour qu’il soit justifié de financer des études sur une thérapie alternative, il faudrait au minimum que son principe d’action puisse être relié à des phénomènes biologiques connus, ce qui n’est pas le cas des traitements cités plus hauts.

Les études visant à démontrer qu’un traitement n’a pas d’impact sont tout aussi inutiles, dit le chercheur, parce que les gens qui croient à des sornettes telles que la guérison par l’imposition des mains ne renonceront pas à leurs idées sous prétexte qu’une étude scientifique a démontré qu’ils ont tort.

Laissons donc tomber toutes ces bêtises, demande Paul Offitt aux NIH, et cherchons plutôt à mieux comprendre comment utiliser efficacement l’effet placébo.

Le National Center for Complementary and Alternative Medicine a été créé en 1992 sous la pression de politiciens américains qui croyaient à toutes sortes de thérapies farfelues.

Maintenant que nous avons au Canada des députés conservateurs fédéraux qui croient à l’imposition des mains, j’espère qu’ils ne pousseront pas les Instituts de recherche en santé du Canada à imiter cette initiative…

Laisser un commentaire

J’ai souvent regretté de ne pas m’être lancé dans le métier et les affaires de charlatan. Maudit que c’est payant. On peut vendre des livres qui coûtent cher pour annoncer et vendre nos produits qui contiennent seulement de l’eau et du vinaigre et du sucre, des vêtements qui guérissent l’arthrite et surtout l’arthrose, des foulards qui font passer le mal de tête (à donner en cadeau pour la fête des mères ou la St-Valentin) etc.

En passant je suis arrivé sur ceci hier soir, les psychiatres, le racket.

http://www.youtube.com/watch?v=CVM6e5Whd2U&feature=related

C’est long. Si vous êtes impatients, regardez au moins les 5 dernières minutes.

Les gens qui croient à ce genre de choses paient aussi les impôts qui financent ces études, respectons-les.

Les plus populaires