Procréer à trois

Des embryons humains ont été créés à partir de deux ovules et d’un spermatozoïde.

Photo : iStock

L’équipe américaine à l’origine de cette technique espère prévenir la naissance de bébés touchés par des mitochondriopathies, une famille de maladies transmises par la mère, qui causent des défaillances musculaires, la cécité et une insuffisance cardiaque. Les chercheurs ont commencé par retirer le noyau de l’ovule d’une première donneuse, pour le transférer dans un second ovule, dont on avait aussi retiré le noyau.Cet ovule mixte a été fécondé par un spermatozoïde. « Les mitochondries flottent dans le cytoplasme, à l’extérieur du noyau, un peu comme dans le blanc d’œuf autour du jaune, explique le Dr Masahito Tachibana, de l’Oregon Health & Science University.

Les embryons que nous avons créés contiennent le bagage génétique de la génitrice no 1, qui pourrait être touchée par des mitochondriopathies, mais renferment le cytoplasme et donc les mitochondries de la génitrice no 2, exempte de ces maladies. »

Bien que la technique ait permis de créer des embryons sains en apparence, il n’est pas certain qu’elle mènerait à la naissance d’enfants en bonne santé.

 

Laisser un commentaire