Qualité de l’air : des villes canadiennes montrées du doigt

La qualité de l’air dans une quarantaine de municipalités canadiennes est potentiellement dangereuse.

Photo ©Larry MacDougal / La Presse Canadienne
Photo ©Larry MacDougal / La Presse Canadienne

La qualité de l’air dans une quarantaine de municipalités canadiennes est potentiellement dangereuse, selon l’Organisation mondiale de la santé.

Cet organisme a étudié la concentration de particules fines dans 1 600 villes du monde, dont 130 au Canada. Dans près du tiers de ces dernières, la concentration de particules fines PM10 (d’un diamètre inférieur à 10 micromètres [µm]) dépasse le seuil recommandé par l’OMS.

Calgary arrive en tête de la liste, dans laquelle figurent aussi Montréal, Trois-Rivières et Québec.

Les agglomérations canadiennes font toutefois bonne figure à l’échelle internationale. L’air de Peshawar, au Pakistan, est ainsi 10 fois plus pollué que celui de Calgary.

Les cancres du Canada

Voici les villes où la concentration moyenne annuelle de particules fines PM10 est supérieure à 20 microgrammes par mètre cube (g/m3), le seuil de l’OMS.

Calgary : 53
Red Deer : 42
Sarnia : 37
Squamish : 35
Montréal : 34
Trois-Rivières : 34
Regina : 33
Bécancour : 32
Edmonton : 30
Hinton : 29
Windsor : 29
Bathurst : 28
Québec : 28
Drayton Valley : 27
Victoria : 27
Brandon : 26
Brantford : 26
Chatham : 25
Kingston : 25
St. Catharines : 25
Grande Prairie : 24
Hamilton : 24
Kitchener : 24
Saint-Jean (T.-N.) : 24
Toronto : 24
Guelph : 23
London : 23
Medicine Hat : 23
Port Stanley : 23
Cornwall : 22
Lethbridge : 22
Oshawa : 22
Rouyn-Noranda : 22
Saskatoon : 22
Senneterre : 22
Barrie : 21
Creston : 21
Flin Flon : 21
Morrisburg : 21

Laisser un commentaire