Quand les robots se mettent à voler

Des drones à peine plus gros que des insectes, c’est déjà impressionnant. Mais un robot de la taille d’un cube Lego, qui vole et qui fonctionne au laser, on croit rêver !

Photo : Université de Waterloo

C’est pourtant l’étonnante créature de l’infiniment petit qu’a fabriquée l’équipe de Behrad Khamesee, de l’Université de Waterloo.

Les chercheurs du Laboratoire de microrobotique Maglev (pour magnetic levitation) y travaillent depuis quatre ans. Le microrobot volant, qui pèse moins d’un gramme, est constitué d’une paire d’aimants rectangulaires et de pinces. Il exécute ses mouvements à l’intérieur d’un champ magnétique généré par des électroaimants. Trois ensembles de capteurs laser détectent sa position. Quant aux pinces, elles s’ouvrent grâce à la chaleur engendrée par un laser, qui frappe leur point central.

Puisqu’il est sans fil et sans moteur – et donc moins susceptible de générer de la poussière -, ce robot pourra servir à la fabrication de produits sensibles aux poussières et à la contamination bactérienne. L’équipe souhaite également améliorer la précision de ses mouvements et agrandir l’espace dans lequel il peut être actionné. Enfin, elle évalue la possibilité d’utiliser son système de commande pour des robots encore plus petits, qui pourraient servir à l’exploration du corps humain ou à la microchirurgie.

 

Laisser un commentaire