Quelles erreurs de diagnostic?

Y a-t-il eu des diagnostics de cancer du sein erronés au Québec ? Peut-on extrapoler à d’autres maladies les résultats de l’enquête de l’Association des pathologistes du Québec? Tout le monde semble s’entendre aujourd’hui sur la validité de cette étude, mais pas sur la portée de ses résultats. Tant qu’elle n’aura pas été rendue publique, je refuse d’entrer dans le jeu des négociations politiques et de la commenter. 

En divulguant ses résultats à un journaliste de Radio-Canada, l’Association des pathologistes était sûre de frapper un grand coup en mettant sur la place publique un problème qu’elle dit dénoncer depuis longtemps. Quitte à affoler inutilement la population. Elle aurait pu accompagner sa révélation d’un minimum d’information visant à expliquer à Monsieur et madame tout le monde ce que fait un pathologiste, sur quoi porte cette étude et quelles en sont ses conclusions et ses limites. Son site web est absolument muet sur toute cette histoire. L’Association ne répond pas au téléphone, et la Fédération des médecins spécialistes du Québec vient de me confirmer que cette fameuse étude ne peut être consultée nulle part.

Notre système de santé est-il à ce point pourri qu’il faille sciemment créer toute une commotion pour que des médecins se fassent entendre du gouvernement?

Laisser un commentaire

Dès le début, on a signalé qu’il ne s’agissait pas seulement du cancer du sein mais d’autres cancers aussi.
Or les médias se sont lancés sur le cancer du sein et ont insisté seulement sur le cancer du sein.
Que faut-il comprendre? …..seul le cancer du sein est important pas les autres.

Comme pour bien d’autres problèmes dans notre société, les politiciens n’ont d’oreilles que pour les grandes dénonciations sur la place publique, fondées ou non. La vérité, les faits, la science…inutile. Seule l’opinion publique et la rumeur comptent.
Tant que ce n’est pas écrit dans le journal, ce n’est pas important.

Les plus populaires