Qui veut prêter une fusée à la NASA?

La navette spatiale américaine effectuera, en septembre 2010, son dernier vol. Le vaisseau qui le remplacera ne sera pas prêt avant 2015. Que fera la NASA entretemps ?

La navette spatiale américaine effectuera, en septembre 2010, son dernier vol. Le vaisseau qui la remplacera, Orion, est en construction au centre de contrôle de la NASA, à Houston.Celui-ci ne sera pas opérationnel avant 2015, au mieux. Pendant quelques années, les astronautes américains et canadiens devront donc faire du «covoiturage» avec les Russes s’ils veulent se rendre dans l’espace. Et si une querelle diplomatique éclatait entre les États-Unis et la Russie ? Il ne resterait plus que les Chinois, qui possèdent le seul autre engin pouvant effectuer des vols habités – le Shenzou, inspiré du Soyouz russe. (Les Japonais, les Européens et les Indiens ne peuvent, eux, que transporter du matériel dans des fusées télécommandées.)       

Voici un aperçu des engins :


Photo : John Raoux / AP / PC

Les navettes (États-Unis)

 

Les navettes se font vieilles. Discovery est âgée de 25 ans, Atlantis de 24 et Endeavour de 17. L’accident de Columbia, qui s’est désintégrée à son retour sur Terre en 2003, a convaincu les autorités de les mettre au rancart.


Photo : Bill Ingalis / NASA / PC

Soyouz (Russie)

Capacité : 3 cosmonautes

Lanceur : fusée Soyouz

Premier vol : 1967 (le vaisseau actuel est la 5e génération de Soyouz)

Utilisé pour : faire l’aller-retour entre la Station spatiale internationale et la Terre

À noter que c’est à bord d’un Soyouz que Guy Laliberté s’envolera vers la Station spatiale internationale le 30 septembre prochain.


Photo : Li Gang / AP / PC

Shenzou (Chine)

Capacité : 3 taïkonautes

Lanceur : fusée Longue Marche 2F

Premier vol : 2003

Utilisé pour : vols orbitaux, marche dans l’espace avec drapeau chinois (septembre 2008) et activités non divulguées par Pékin


Photo : NASA

Orion (États-Unis)

Capacité : de 4 à 6 astronautes

Lanceur : fusée Ares 1, en construction

Premier vol : vers 2015

Utilisé pour : rejoindre la Station spatiale internationale et transporter hommes et matériel pour la construction d’une base lunaire.
Également conçu pour une possible mission habitée sur Mars.