R et D sur l’énergie: où sont les champions?

Alors que l’on discute de l’avenir économique du monde à Davos, j’ai une petite devinette pour vous: quels sont les gouvernements qui investissent le plus en recherche et développement sur l’énergie ?

Ceux des pays membres de l’Agence Internationale de l’Énergie : Allemagne, Australie, Autriche, Belgique, Canada, Corée, Espagne, États-Unis, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Japon,  Luxembourg,  Nouvelle-Zélande, Norvège, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède, Suisse, Turquie

ou

Ceux du groupe BRIMCS : Brésil, Russie, Inde, Mexique, Chine, Afrique du Sud ?

Vous avez répondu les premiers? Perdu! Les gouvernements et entreprises publiques des six pays du groupe BRIMCS ont investi collectivement 13,8 milliards de dollars en RD sur l’énergie en 2008, soit un peu plus que les 12,7 milliards des 24 pays industrialisés membres de l’autre groupe.

Cette compilation et les choix politiques des gouvernements du groupe BRIMCS sont analysés dans cet article (pdf en anglais) publié récemment par des chercheurs du Belfer Centre for science and international affairs de l’université Harvard.

Dans les pays du groupe BRIMCS, 60 % de l’énergie vient du charbon, 20 % de l’hydroélectricité, 12 % du gaz, 5% du nucléaire, et 2% du pétrole. 

Ils comptaient en 2007 pour 44 % de la population mondiale, 32% de la consommation mondiale d’énergie, 35 % de la production… et 35 % des émissions de GES.

Dans ces pays, la grande majorité des efforts de recherche va encore aux carburants fossiles et au nucléaire, les énergies renouvelables ne représentant qu’une faible part des investissements. Plusieurs d’entre elles figurent cependant parmi les priorités des gouvernements (biocarburants au Brésil, énergie éolienne en Chine et solaire en Afrique du sud, par exemple).

Laisser un commentaire

L’inde, la Corée et la Chine sont en voie de devenir les puissances nucléaires exportatrices de demain. Le glas est sonné pour Énergie Atomique et Canada car les nouvelles technologies nucléaires seront dorénavant conçues sur le continent asiatique.