Racolage 3D: pauvres requins!

Comment, en 2011, peut-on encore faire de l’argent sur la peur des requins avec un film comme Requins 3D, dans un cinéma près de chez vous ces jours-ci?

C’est non seulement ridicule, mais c’est aussi dangereux!

Les humains ont peur de ces gros poissons depuis la nuit des temps même si l’on sait aujourd’hui très bien que les attaques de requins sont rarissimes.

Chaque année, le Florida Museum of Natural History, associé à l’Université de Floride, compile le nombre d’attaques de requins dans le monde et le nombre de victimes dans son International Shark Attack File.

Bilan pour 2010: une année dans la moyenne, avec 79 attaques ayant entraîné 6 décès.

Aux États-Unis, où les attaques recensées sont les plus nombreuses, une personne est tuée en moyenne par un requin chaque année.

C’est infiniment moins que les morts par noyade (3500), par accident de la route (40 000), par suicide (36 500), par homicide (16 600), par mauvaise manipulation d’armes à feu (588), par la foudre (55) ou même par des morsures de chiens (une vingtaine)!

Les requins, eux, sont les poissons dont les populations déclinent le plus rapidement sur la planète. Il en meure environ 100 millions par an.

Dans l’Atlantique nord-ouest, les populations de certaines espèces ont diminué de 99% depuis les années 1980, comme l’ont montré des chercheurs du Global Shark Assessment, à l’Université Dalhousie de Halifax.

La pêche commerciale est de loin la plus grande menace directe.

Mais la peur irrationnelle des requins accélère aussi leur déclin de manière insidieuse, en limitant par exemple la propension des politiques à voter des lois pour protéger ces animaux impopulaires.

Or la disparition de ces grands prédateurs marins entraine une cascade de bouleversements dans la vie des océans qu’on commence tout juste à comprendre.

En 2007, des chercheurs américains ont par exemple démontré que le déclin des grands requins dans l’Atlantique nord-ouest depuis les années 1980 a entrainé la disparition totale des pétoncles en Caroline du Nord, récoltées depuis plus d’un siècle dans cette région.

En entretenant cette peur irrationnelle des requins, non seulement on leur nuit, mais on se tire dans le pied.

Les réalisateurs de Requins 3D sont loin d’être les seuls à capitaliser sur cette phobie collective. Mais franchement, on ne pourrait pas se renouveler un peu ? Pitoyable.

Laisser un commentaire