Radars automatiques: un «oui» sans surprise

Comme on pouvait s’y attendre, la Commission des transports et de l’environnement a conclu au succès du projet pilote de radars automatiques mis sur pied sur les routes du Québec depuis 2009. Enfin!

Le rapport du ministère des Transports qu’elle a analysé, paru en 2010, faisait état de résultats très positifs en matière de sécurité routière (notez que c’est aussi un modèle du genre pour ce qui est de rendre l’information accessible aux lecteurs!).

Quelques chiffres pour vous donner une idée de la réduction de vitesse qu’ont induit les radars, placés dans des endroits où se produisent habituellement beaucoup d’accidents. Globalement:

Le pourcentage de véhicules en excès de 1 à 10 km/h est passé de 26,7% à 16,6% (-38%)

Le pourcentage de véhicules en excès de 10 à 20 km/h est passé de 18,1% à 2,6 % (-86%)

Le pourcentage de véhicules en excès de plus de 20 km/h est passé de 14,4% à 0,5% (-97%).

Les grands excès de vitesse (rouler à plus de 100 km/h dans une zone limitée à 60 km/h ou à plus de 160 km/h si la limite est de 100 km/h, par exemple) sont passés d’une fréquence de 31 pour 10 000 véhicules à 0,24 pour 10 000 véhicules. Ça flashe!

Les excès de vitesse sont la principale cause d’accidents de la route.

Ça fait maintenant un an que tout cela est connu, et pourtant le nombre de radars n’a pas encore augmenté. Le moins qu’on puisse dire, c’est que Québec ne risque pas l’excès de vitesse dans ce dossier.

Nos hôpitaux regorgent de technologies largement aussi coûteuses que ces radars automatiques et qui sont loin d’avoir fait la preuve d’une aussi grande efficacité, ni d’une évaluation aussi stricte.

Dans bien d’autres domaines de santé publique, des résultats aussi spectaculaires aurait amené à des décisions rapides. Avec les radars, on continue de traîner. Mais il faut ménager la susceptibilité des automobilistes électeurs…

Laisser un commentaire

La publication de ces résultats obtenus au Québec serait bien utile en France. Où n’est publié que le résultat global des morts par accidents de la route. Il est plus facile pour les automobilistes contestataires d’accuser les radars d’être des « pompes à fric », uniquement voués à faire payer des contraventions.
Mais pour ne pas payer des contraventions et perdre des points du permis de conduire, la majorité lève le pied de l’accélérateur, et….il y a moins d’accidents.
Il y a encore des voyous qui poussent à fond leurs bolides, et les motocyclistes qui « trompent la mort » neuf fois et la trouvent la dixième.

«Perdre des points»!? Comme ce sont des points d’inaptitude, nous ne les perdons pas, nous les accumulons. Une méprise courante qui, à mon sens, en dit long sur la façon dont notre société d’automobilistes considère l’intervention des autorités responsables de l’application du code de la sécurité routière.

Franchement… quel manque de rigueur.

La statistique importante (et manquante) ici serait de savoir combien d’accidents et blessés en moins (ou en plus) il y a eu depuis l’apparition de ces fameux photos-radars…

je suis 100% d’accord avec plus de radar-photos
sur les routes .Mais après avoir révisé les limites de vitesse pour tenir compte des voitures d’aujourd’hui.Et même plus fort ,ne donnons pas de
points de démérites aux conducteurs fautifs et servons nous des radar-photos comme péage autorou-
tier.Seulement les amateurs de vitesse paieraient.
LOL

Vraiment drole! Trop Drole!

Sur la 15 en direction du pont Champlain, il y a un de ces fameux « radar »… Tout le monde roule a 90-110 Km/h pour soudainement freiner juste avant a 70, qui est la limite… C’est tellement plus securitaire! Ridicule!

Soit on en met partout, sans les annoncer, soit on les enleve.

Pourquoi ne tient-on pas compte de l’augmentation drastique de la sécurité des nouveaux véhicules dans la diminution de la mortalité?
Pourquoi ne tient-on pas compte des suicides sur la route? Un suicidaire a un petit coup dans le nez et roule très vite pour ne pas se rater! Pourquoi punir tout le monde?
B.Kaine soulève un point important: Combien de réduction d’accidents suite à l’implantation des radars? J’ai cru comprendre, à travers les branches, qu’il y a une augmentation des accidents par chocs arrière! Augmentation de la distance de freinage due à la combinaison ABS+pneus-neige? Ou des freinages intempestifs à l’approche des radars?
Madame Valérie Borde, ayez plus de rigueur dans vos analyses: l’Enfer est pavé de bonnes intentions!…

@noui
Un conducteur qui circule à la vitesse permise n’a aucun besoin de freiner à l’approche d’un radar-photo. Et même s’il dépasse cette vitesse, comme le radar-photo est annoncé, il est très possible de ralentir prudemment. De grâce, ne reportons pas sur le radar-photo les comportements inappropriés et les travers des conducteurs. Le radar-tronçon serait alors une solution intéressante face à ce type de comportement.

http://www.20minutes.fr/france/379260-France-Les-radars-troncon-comment-ca-marche.php

@Moi-Même
On ne «punit» pas en limitant la vitesse, au contraire on contribue à diminuer le risque et la gravité des accidents pour tout le monde. D’ailleurs, on ne «punit» que ceux qui excèdent les limites de vitesse permises. Comme les radars-photos sont annoncés à l’avance, c’est une «punition» que l’on peut facilement éviter. Et ne plaidez pas une distraction des conducteurs, ce n’est certainement pas un état approprié à une conduite sécuritaire.