Réflexologie : mauvaises études et allégations farfelues

Les réflexologues brandissent des études de mauvaise qualité pour justifier leurs allégations fantaisistes. En réalité, rien ne prouve que leur pratique a plus d’effets qu’un massage relaxant.

PeterHermesFurian / Getty Images / Montage L'actualité

L’auteur est communicateur scientifique pour l’Organisation pour la science et la société de l’Université McGill. Il est titulaire d’un baccalauréat en biochimie et d’une maîtrise en biologie moléculaire. En plus d’écrire de nombreux articles, il coanime le balado The Body of Evidence.

Imaginez que vous êtes transporté d’urgence à l’hôpital pour une appendicite. Le chirurgien choisi pour retirer votre appendice enflammé vous annonce qu’il n’a pas été formé selon les méthodes chirurgicales classiques, mais plutôt selon la méthode Morrell, d’après laquelle l’appendice se trouve dans la cuisse droite. Pendant ce temps, à l’autre bout de la ville, un chirurgien formé selon la méthode Vaxuflex localise l’appendice de son propre patient sous la clavicule droite. Ces deux médecins sont d’accord sur une seule chose : ils savent guérir l’appendicite.

Ce que je viens de faire, c’est de transposer l’absurdité de la réflexologie sur la médecine traditionnelle, afin de mettre en évidence l’un des nombreux problèmes de cette pratique. La réflexologie repose sur l’idée que le corps peut être divisé en zones reliées aux mains et aux pieds. 

Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, visualisez divers éléments du corps humain — les yeux, les poumons, la vessie —, d’où partiraient de petites ficelles qui descendraient jusqu’à des points précis de la plante des pieds et de la paume des mains. Les organes y sont « réfléchis », d’où le nom de la discipline. Cette théorie douteuse dit qu’en appuyant sur le point de la vessie situé sur la plante du pied, vous êtes censé stimuler votre vessie réelle, comme un marionnettiste fait bouger un pantin.

La réflexologie étant utilisée dans le domaine de la santé, elle est entourée d’un épais nuage d’allégations. On dit qu’elle peut soulager le stress, aider à lutter contre l’insomnie et même traiter toutes sortes de maladies et d’affections, y compris le prolapsus rectal ! Et vous trouverez, bien sûr, de nombreux témoignages de ses adeptes, qui sont légion. 

La réflexologie est également le reflet de toutes les  « médecines » complémentaires et douces, et en l’examinant sous différents angles, nous pouvons apprendre ce qui la distingue de la médecine fondée sur des preuves, ainsi que les raisons pour lesquelles son semblant d’efficacité lui a permis de perdurer pendant des siècles.

De multiples failles dans la théorie

Loin de moi l’idée d’être casse-pieds, mais il faut tout d’abord penser aux implications concrètes de la réflexologie. Si cette théorie s’avérait juste, cela signifierait que chaque organe est relié à la plante de nos pieds et la paume de nos mains, et qu’en appuyant sur de petits points, on soutient la santé de ces organes. Si c’était vrai, que se passerait-il lorsque nous marchons ou saisissons des objets ? Un grimpeur serait-il en danger pendant l’escalade ? Et un boxeur lorsqu’il frappe un sac et que les points de la main correspondant à l’estomac ou au foie sont sollicités ? Nous serions constamment en train de blesser ou de soigner nos organes internes en interagissant avec le monde. 

Notons aussi que les représentations du corps humain posent problème, puisqu’elles diffèrent d’une école de pensée à l’autre. Il faut savoir que l’idée d’exercer des pressions sur les mains et les pieds pour traiter les maladies date de milliers d’années, mais que la naissance de la réflexologie moderne remonte au Dr William Fitzgerald, un oto-rhino-laryngologiste qui prétendait être en mesure de provoquer, à l’aide de ces pressions, une anesthésie partielle suffisante pour pratiquer des interventions chirurgicales sans anesthésiants. Le Dr Fitzgerald a publié en 1917, en collaboration avec un promoteur des médecines douces, Edwin Bowers, un article sur leur « thérapie des zones réflexes », et au cours des décennies suivantes, d’autres personnes ont affiné et modifié cette théorie. 

Nous avons ainsi abouti à un certain nombre de courants, comme la méthode Ingham, la technique métamorphique, la méthode Morrell, la réflexologie Vaxuflex et la réflexologie holistique multidimensionnelle. Chacun utilise une représentation du corps indiquant sur quelle partie du pied il faut appuyer pour atteindre le bon organe, mais le hic, c’est qu’elles diffèrent, comme des claviers de téléphone dont certains chiffres seraient mélangés. Il semble y avoir un désaccord particulier au sujet des points qui correspondent à la glande pituitaire, au plexus solaire et au cœur. Le cœur ! Ce n’est jamais un problème pour les cardiologues, mais les réflexologues, eux, ne se formalisent pas trop de le repérer à des endroits différents.

La réflexologie a une autre caractéristique incompatible avec la science : il est impossible de prouver qu’elle ne fonctionne pas. Pour le philosophe des sciences Karl Popper, la vraie science se distingue de la fausse science parce qu’elle peut être falsifiée ou qu’on peut démontrer qu’elle est erronée. Cette façon de penser est trop simpliste pour résoudre un problème aussi complexe, mais elle demeure un élément à garder à l’esprit pour déterminer si une discipline est scientifique ou fiable. 

Or, personne ne peut démontrer que la théorie de la réflexologie est erronée, puisque certains praticiens considèrent qu’ils ne peuvent tout simplement pas se tromper de zone quand ils essaient de traiter un organe en particulier. Peu importe le point que vous massez, tous les organes seraient reliés, de sorte que le processus de guérison atteindra l’endroit où il doit aller. Certains réflexologues encore plus audacieux affirment même que leur intervention peut guérir des problèmes futurs ! Par conséquent, si vous avez l’impression qu’une séance de réflexologie n’a pas été bénéfique pour vous, c’est peut-être parce que vous ne savez pas qu’elle a permis d’éviter un futur mal de ventre. Pratique !

L’idée que le corps est séparé en zones qui se terminent dans les mains et les pieds n’est tout simplement pas soutenue par la médecine, mais cela n’a pas empêché les réflexologues d’inventer des théories sur le mécanisme de fonctionnement de leur spécialité. Soit il s’agit de puiser dans les méridiens d’acupuncture (qui n’existent pas non plus), soit il faut briser avec les mains des cristaux de calcium et d’acide urique que les organes malades auraient fait voyager le long des nerfs jusqu’à la plante des pieds. Ou encore, la pression envoie dans les nerfs des signaux qui réduisent au silence les signaux de douleur. Il est facile de conjecturer sur les mécanismes d’action possibles, mais cela ne signifie pas grand-chose si les scientifiques peuvent démontrer, en tirant des conclusions d’études cliniques, que la technique elle-même ne tient pas la route. Alors, la réflexologie fonctionne-t-elle vraiment ?

Des preuves… qui ne prouvent rien

Il y a relativement peu d’études scientifiques sur la réflexologie, mais plusieurs revues systématiques de ces preuves ont été publiées. Toutes soulignent comment une pseudo-science peut sembler convaincante. Oui, certaines études sur la réflexologie font état de résultats positifs, mais en creusant plus loin, comme l’ont fait les auteurs des revues systématiques, nous découvrons ce qui se passe sous la surface.

Certaines études ont comparé la réflexologie à… rien. Par exemple, un patient cancéreux se voit offrir un massage relaxant des pieds, ou rien du tout. Moi aussi, je me sentirais mieux après le massage, qu’il s’agisse de réflexologie ou d’autre chose ! Une telle étude ne peut pas vous dire si c’est un principe propre à la réflexologie — les points discrets sur lesquels le thérapeute doit exercer une pression — qui fonctionne. 

Par ailleurs, de nombreuses études omettent de préciser si une musique relaxante était diffusée pendant la séance, ou si des bougies parfumées étaient allumées. Ces éléments contribueront certainement à vous remonter le moral, surtout si le seul résultat mesuré est subjectif, avec des questions comme  « comment vous sentez-vous ? », « comment est votre douleur ? » et « comment est votre qualité de vie ? ». 

De plus, souvent, on ne prévoit pas un suivi suffisamment long. Il est facile d’imaginer que les personnes qui reçoivent un traitement de réflexologie pour une maladie chronique peuvent ressentir un soulagement temporaire, simplement parce que les symptômes d’une telle affection fluctuent au fil des jours. Enfin, la plupart des études ne précisent pas quel type de réflexologie (Vaxuflex ou Morrell, par exemple) a été testé, ce qui rend les comparaisons entre les résultats un peu difficiles.

Ces revues systématiques disent souvent que les études sont « faibles » ou « de mauvaise qualité ». Dans bien des cas, cela signifie que la majorité des études dites scientifiques sur la réflexologie comptent trop peu de participants, la plupart du temps entre 20 et 40, répartis en deux groupes. En outre, le risque de biais dans les données est souvent élevé. C’est le cas lorsque les résultats sont difficilement crédibles parce que, par exemple, les participants savaient s’ils recevaient de la réflexologie ou rien (ce n’était donc pas « à l’aveugle »). On peut démontrer l’efficacité de n’importe quelle intervention si on jette la rigueur par la fenêtre et qu’on laisse le hasard faire son œuvre.

Les preuves scientifiques dont nous disposons à ce jour ne nous permettent pas de conclure que la réflexologie est efficace pour quelque affection que ce soit. Je peux comprendre qu’une séance de réflexologie puisse être relaxante, et ce n’est pas une mauvaise chose. Mais la réflexologie n’offre rien de plus spécial qu’un massage ordinaire. 

Des inconvénients bien réels 

Les inconvénients potentiels de la réflexologie, en revanche, sont semblables à ceux d’autres disciplines « alternatives » telles que l’homéopathie et le reiki. Si certains praticiens se limitent à ne traiter que des clients souffrant de maux légers, comme des céphalées occasionnelles ou du stress lié au travail, d’autres semblent convaincus qu’ils ont des pouvoirs divins. Et pourquoi pas ? Si vous croyiez vraiment pouvoir guérir le cœur de quelqu’un en appuyant sur son pied, cela ne vous monterait-il pas à la tête ? Dans la littérature savante sur le sujet, on apprend que des personnes souffrant de maladies graves n’ont pas obtenu leur diagnostic à temps parce qu’elles avaient préféré consulter un réflexologue. D’autres ont même reçu un diagnostic effrayant — mais faux — au terme d’une démarche en réflexologie. Il importe aussi de préciser que peu d’études tentent de mesurer les « événements indésirables », c’est-à-dire les effets secondaires néfastes qui pourraient résulter de la réflexologie. Il est facile de déclarer qu’une pratique est sécuritaire si l’on ne vérifie jamais quels problèmes se sont manifestés. 

Et bien sûr, il y a l’argent. La réflexologie n’est pas gratuite, et certains praticiens vendent même des sandales ou (du moins, dans les années 1990) des housses de volant pour vous permettre de vous traiter pendant vos déplacements !

Ce sentiment d’autonomisation peut être très agréable, surtout si vous êtes aux prises avec une maladie chronique douloureuse, mais une phrase que j’ai lue à ce sujet m’a fait réfléchir : « De nombreux patients choisissent [la médecine complémentaire et douce] comme un moyen de s’autonomiser dans la gestion de leur maladie et ne cherchent donc peut-être pas à obtenir des preuves d’efficacité. » Autrement dit, peu importe que ça fonctionne ou non, puisque cela donne l’impression d’agir.

Ma dernière observation au sujet de la réflexologie, c’est que les thérapies pseudo-scientifiques peuvent gagner une crédibilité indue simplement en résistant au passage du temps. Toutes les références de base de la réflexologie — les témoignages flatteurs, les études positives, les affirmations irréfutables — peuvent être reproduites avec une thérapie manuelle inventée. 

Aujourd’hui, je pourrais ouvrir une école pour former les futurs guérisseurs à l’art ancien de la « boudunéologie ». Dans ce système, le corps entier est relié à l’extrémité de l’appendice nasal. En diffusant une musique de relaxation agréable, en allumant des bougies et en massant le point précis du nez qui est relié à l’organe défectueux, je vous garantis que mes thérapeutes aideront votre corps à se guérir de lui-même. Nous publierons des études de faible qualité avec des résultats positifs, ainsi que d’abondants témoignages de clients satisfaits. Et si vous prétendez que 10 séances de boudunéologie n’ont rien fait pour votre insomnie, pensez à l’anxiété future que nous avons contribué à prévenir ! Oh, vous ressentirez certes de l’anxiété au cours de votre vie, mais moins que ce qui se serait produit sans notre étonnante thérapie. C’est notre garantie.

Nos thérapeutes travaillent d’arrache-pied, comme des réflexologues !

Message à retenir :

– La réflexologie repose sur l’affirmation erronée que tous les organes du corps sont reliés à la plante des pieds et à la paume des mains, et que l’application d’une pression sur un point précis aidera l’organe correspondant à guérir. 

– La réflexologie peut donner l’impression de fonctionner parce qu’elle est relaxante, parce que des témoignages peu fiables sont utilisés pour la faire connaître et parce que de minuscules études manquant de rigueur font état de résultats encourageants. 

– Les revues systématiques des études sur la réflexologie montrent que nous ne pouvons pas conclure que celle-ci est efficace pour traiter quelque problème de santé que ce soit.

La version originale (en anglais) de cet article a été publiée sur le site de l’Organisation pour la science et la société de l’Université McGill.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.

Je ne prétend pas avoir la preuve que la réflexologie fonctionne, mais votre article semble seulement démontrer que cette preuve n’existe pas. Il ne démontre aucunement que cela ne fonctionne pas, puisqu’aucune étude crédible n’est disponible à cet effet. Vos conclusions, elles, sont péremptoires et tout aussi peu scientifiques que ce que vous cherchez à démonter, et elles reflètent d’avantage vos préjugés que votre recherche de la vérité scientifique… Voilà donc un très bel exemple d’un article pseudoscientifique!

Répondre

“Je ne prétend pas avoir la preuve que la réflexologie fonctionne, mais votre article semble seulement démontrer que cette preuve n’existe pas.”

“ Vos conclusions … reflètent d’avantage vos préjugés que votre recherche de la vérité scientifique. “

Comment se fait-il alors qu’après tant d’années on ne puisse trouver d’étude scientifique crédible qui établisse, preuve à l’appui, que la réflexologie fonctionne vraiment???

bonjour ! Je suis étudiante en éducation spécialisée et j’ai fait la connaissance de la réflexologie atravers un travail sur les approches alternatives, je la trouve super intéressante le contact humain est primordial et je pense que si on prouve scientifiquement et concrètement l’existence de l’esprit et tu arrivera cetainement a prouver l’efficacité de cette approche ,c’est malheureux que jusqu’à l’heure actuelle on ne s’interesse pas sur l’équilibre esprit-corps evitant ainsi les maladies qui consomment des tonnes de médicaments.😶

C’est curieux de voir que la page de commentaires d’une revue sérieuse s’est transformée en page publicitaire pour réflexologues…
À propos d’essayer… Savez-vous que l’expérience personnelle, en science, ça ne vaut que dalle? Pour prouver l’efficacité d’un traitement, ça prend des études cliniques sérieuses (à double insu). Parce qu’avec l’expérience personnelle, on peut croire n’importe quoi, surtout si on ne sait pas ce qu’est l’effet placebo!

@MB

Je secondé entièrement votre commentaire. Si l’objectivité scientifique n’établit pas de crédibilité à la réflexologie c’est qu’il n’y en pas.

Donc, rebouteux, magnétiseurs, acupuncteurs, hypnotiseurs sont aussi des charlatans à vos yeux ? Je pense que cet article et rédigé par les mêmes personnes qui ne supporte pas les médecines douces, qui ne sont pas rentable pour les laboratoires.
Ne pas oublier que certains labo. Un bon malade et un client fidèle 😉

Répondre

Huuummm…Par où commencer…?
Une chose qui, pour moi, va toujours enlever toute crédibilité à un article, surtout scientifique, qui cherche à nous faire croire qu’un point de vue est faux et déraisonnable, c’est l’attitude condescendante de l’auteur. Si vous avez des preuves pour soutenir votre hypothèse, vous n’avez pas besoin de « caler l’adversaire ». Exposez les faits et laissez-nous en tirer nos propres conclusions. L’arrogance démontre presque toujours un manque de connaissance. Respectez l’autre démontre non seulement une grandeur d’âme mais surtout que votre assurance est véritablement fondée sur des faits. Et s’il n’y a pas de preuves suffisantes pour soutenir ou infirmer une hypothèse, acceptez-le.
Bonne journée !

Répondre

Suite….Pourquoi l’action de mastiquer a-t-il un effet sur notre estomac, bien qu’il soit situé à environ un demi-mètre plus bas ? Qu’est-ce qui logiquement empêcherait qu’il y ait un lien entre nos pieds et notre thyroïde ? Je crois personnellement que tout ce qui existe a été pensé et créé par quelqu’un, et ce point de vue explique beaucoup de choses. Comme exemple, que celui qui aurait fait cela aurait pû penser que l’action de marcher peut avoir une action sur plusieurs organes de notre corps, mais bon, c’est ce que je crois, et non, je ne peux vous en donner la preuve 🙁 .Mais l’ignorance d’une vérité n’est pas la preuve de l’inexistence de cette vérité.
Je ne soutiens pas que la réflexologie fonctionne, mais je ne soutiens pas non plus qu’elle ne fonctionne pas, car justement il ne semble pas y avoir d’étude populairement connue sur ce point. J’attends……

Répondre

J’ai rarement lu un article « scientifique » écrit avec si peu de rigueur à la fois journalistique ET scientifique…
Entre le ton condescendant insupportable de ceux qui, parce qu’ils ont le savoir d’une médecine vielle de 200 ans, se donnent le droit de dénigrer des techniques utilisées à differents endroits du monde et plébiscité depuis 5000 ans (mais parce que les gens sont idiots c’est bien connu!), les sélections d’études volontairement grotesques et discréditantes, et les exemples et autres anecdotes de comptoir qui ne démontrent rien d’autre que le fait qu’il y a des charlatans et des personnes vénales et peu scrupuleuses partout (et dans le domaine les labos pharmaceutiques ne sont pas en reste! Parlons du Mediator par exemple!), cet article est une coquille vide sans substance dont l’objet relève plus du bourrage de crâne dogmatique que de tout argumentairefondamentalement étayé… pourquoi ne pas avoir abordé par exemple l’étude de Tomomi Nakamaru, Naoki Miura, Ai Fukushima, et Ryuta Kawashima intitulée « Somatotopical relationships between cortical activity and reflex areas in reflexology: a functional magnetic resonance imaging study » ?

Répondre

Vous avez largement besoin une bonne séance de réflexologie. Et si vous dites, c’est ne que rien mais un simple relaxation….. pour moi c’est déjà bcp pour ce monde stressant. Je pense d’ailleurs que vous êtes en état de stresse, attention cela peut déclencher une maladie, venez relaxez plutôt.🙏 note: ne vous essayez pas de corriger mes grammaires, cela ajouttera encore de stresse, je suis une étranger.

Différentes variantes des croyances développées ici existent, avec, entre autres, l’auriculothérapie (la projection des organes du corps sur les oreilles). On pourrait ajouter l’acupuncture avec la croyance en des méridiens supposés faire je ne sais trop quoi. Aucune de ces techniques n’a été démontrée scientifiquement, mais je vois, selon les commentaires, que les réflexologues y croient très fort, ou qu’ils tiennent à leur gagne-pain. Je vois aussi que ces commentateurs ne connaissent rien à l’effet placebo ni la tendance des humains à être crédules devant des affirmations non fondées!

En médecine, lorsqu’on propose un traitement, le moins que l’on puisse faire c’est de démontrer son efficacité. Ceci n’a pas été fait avec les médecines alternatives. Pourquoi? Simplement parce qu’on peut facilement gagner beaucoup d’argent en faisant croire n’importe quoi au monde.

Finalement, il ne reste qu’à étendre ces croyances réflexologiques aux organes sexuels pour légaliser les salons de massages érotiques… Qu’est-ce que vous attendez?

Michel Belley
Président, Sceptiques du Québec

Répondre

Ah oui? Et que faites vous d’un médecin en urgence qui vous retourne chez vous avec une embolie pulmonaire et que par la suite vous faites un infarctus et qu’on vous considère miraculée parce que vous avez survécue ? Et que faites vous d’un médecin qui ne vous écoute pas suite à une opération en disant que c’est dans votre tête et que, quelques années plus tard, vous entendez dans les nouvelles que ce médecin a été rayer de La médecin car l’un de ses patients est décédé car il ne croyait pas à sa douleur ?! Et qu’en pensez-vous d’être défoncé entre deux côtes pour insérer un tube lors d’un pneumothorax et que le médecin ce soit trompé d’endroit et que cela laisse une côte paralysée pour la vie ?! Et quoi encore !!!

Il n’en demeure pas moins que, malgré tout, je crois encore en la médecine, mais je sais par contre que, derrière chaque profession ou métier, qu’il soit médecin, réflexologue, l’ergothérapeute, chiro ou même journaliste…et autres, se trouve un humain et un deshumain. Et malheureusement, vos propos prouve encore une fois ce que la bêtise peut propager en quelques mots. Des charlatans, tout comme des corrupteurs d’idées, on en trouve dans tous les métiers ou professions, comme la vôtre aussi! Ce n’est pas parce que vous faites parti des sceptiques que vous détenez la vérité malgré vos propos du « je sais tout »!

Je suis praticienne en réflexologie et je ne suis pas naïve! Et jamais je n’oserais remplacer l’avis d’un médecin et porter de diagnostiques quelconques ! Seul le médecin à ce pouvoir ! Et je ne charge en rien un prix de fou ! J’ai même de ma clientèle qui est référé par des médecins. La réflexologie est avant tout une approche alternative et complémentaire à la médecine. Elle ne remplace jamais celle-ci !

Vous ne seriez pas sceptique de savoir que le stress est ce grand mal du siècle, enfin, je ne vous imagine pas si bête que ça ! j’imagine ! Alors voilà d’où l’intervention de la réflexologie s’impose ! par le bienfait qu’elle procure en diminuant le stress qui s’accumule dans le corps ! Le système nerveux existe bel et bien même si encore une fois vous en douteriez !

Je trouve dommage que, tel que vous et cet article (dont en plus, ne semble pas être la recherche de ce journaliste mais une traduction d’une parution) que vous mettiez tout l’monde dans le même panier, car si cela avait été le cas dans ma situation médicale, je ne croirais plus à cette profession ! C’est grâce à un seul médecin et ma confiance en la science, et aussi en l’humain imparfait, que j’ai pu retrouver foi en elle !

Alors cessez de dire que tout cela est de la foutaise ou de la supercherie, car cela se retrouve aussi dans bien des gens et quelques soient les professions ou les métiers !

Croire seulement en « notre propre » vérité est déjà en soi de la supercherie, mais être ensemble, être ouvert à plusieurs alternatives, sans tomber dans la naïveté et permettre à l’autre de s’affranchir de ses propres recherches et s’écouter, peut permettre un meilleur équilibre dans la vie ! Et ce n’est pas de croire à quelqu’un chose qu’elle n’existe pas ! Et ce n’est pas non plus parce qu’une approche ne nous convient pas qu’elle ne convient pas à une autre personne !

Enfin ! Encore là, ce ne sont que des mots écrits en commentaire, est-ce vrai ou faux ?

Bonne journée

@ Diane Provencher
Il y a une différence entre offrir un massage relaxant et dire à un patient que ses organes sont liés à des points précis de ses pieds, de ses mains ou de ses oreilles.
Le massage peut être trés relaxant, mais ce n’est pas nécessaire de l’accompagner de croyances non fondées et ridicules. On ne stimule pas les organes internes par ce type de massages!

La façon dont fonctionne la réflexologie, la relation probante qu’il existe une relation entre les pieds et le cerveau est en fait dû au développement du foetus, soit aux trois parties du pied qui se forment en même temps que le cerveau. Vous savez que dans notre cerveau se trouve toutes les régions de notre corps, ainsi que de nos organes, et que si vous avez une tumeur dans la région du bras du côté droit de votre cerveau, votre bras gauche sera impacté. Les zones réflexes ont été mises en relation avec ces endroits dans notre cerveau. Il m’est déjà arrivé de travailler sur la zone de la mâchoire et que la cliente ressente des picotements dans sa propre mâchoire sans savoir que je travaillais cette zone. C’est certain que cela demeure mystérieux et que ça peut emmener du scepticisme et du questionnement, mais delà à propager que nous sommes des charlatans, de la façon dont vous l’avez évoqué, irrite grandement. Que nous ayons un échange civilisé, un questionnement sans jugement, et un scepticisme quelconque, cela demeure sain à mon avis…

Bonjour, je suis réflexologie et votre article prend un parti défavorable à la réflexologie qui est un métier magnifique et loin d’être du charlatanisme. Et pour information, un réflexologie n’a pas pour vocation de remplacer un médecin loin de là. Aucun réflexologie ne prétend vous guérir d’une appendicite !! La réflexologie, par des pressions, des lissages, des reptations sur les pieds, les mains, la tête vise à une détente immédiate mais aussi relance les flux sanguins, lymphatiques, nerveux. Elle ne se substitue en aucun cas à une consultation ou acte médical. Elle vient en complément pour rééquilibrer le corps et l’esprit, elle apaise efficacement et durablement certains maux: stress, digestion difficile, douleurs musculo squelettiques, et ce tout en douceur. Et pas de crainte, réflexologue sait parfaitement où se trouve chacun de vos membres, organes ou glandes car il a été solidement formé pour celà. J’espère que mon commentaire vous aidera à comprendre la réflexologie et vous donnera envie d’en recevoir les bienfaits…vos pieds vous en remercieront. Bonne journée

Répondre

Alors moi je mets pas d’énergie à répondre à ça.
Bonne continuation
M.Pasquier
Réflexologie en Haute savoie

Répondre

Je suis réflexologue depuis plus de 10 ans et je trouve vos arguments faibles. Je vous suggère d’expérimenter au lieu de tenteŕ de dénigrer une technique qui existe depuis très longtemps et qui a déjà fait ces preuves. Mais nous savons d’où provient l’étude, lieu financer par la fondations de Bill et Melinda Gates et les grandes entreprises pharmaceutiques. Il serait tout à votre avantage d’expérimenter ces soins, vous écririez un article moins ridicule.

Répondre

Je pense que vous ne connaissez pas ou mal la réflexologie; Vaxuflex ???? Morrell???? Vos pensées et écrits très cartésiens sont sourds à tout ce qui touche l’impalpable. Je suis infirmière et ce « prendre soin autrement » apporte parfois beaucoup de bienfaits pour le physique comme pour le mental. Le Doliprane n’est-il pas parfois inactif sur un mal de tête ? La Vie vous fera peut-être croiser des Chemins inattendus !

Répondre

Bonjour
Très intéressant comment vous décrivez la réflexologie. Une question pour vous si vous souffrez d insomnie d Anxiété et d’autres problèmes de santé relié au stress de la vie, qu est ce que vous faites pour y remédier pour aller mieux? Prendre la médication? Ce n est pas régler car si vous arrêtez de la prendre vous retourner dans vos mêmes problèmes. Donc aux niveau des pieds il y a la 7200 terminaisons nerveuses donc déjà à la base si on masse les pieds on relâche ces tensions et en les relâchant on viens apporter une détente profonde qui elle, amène un apaisement à tout notre système. Est ce qu on connaît les causes de base de toute les maladies insomnie cancer diabète Anxiété stress . L alimentation le manque d exercices la course dans ce monde de surconsommation.
Maintenant vous connaissez les fascias? Il y a 15 ans docteur Carla Stecco nous parle du fascia . Qui peut aider à comprendre comment la réflexologie fonctionne dans notre corps .
Si vous en parler ainsi c est que vous n êtes jamais aller pour une séance avec une réflexothérapeute qui a la médecine chinoise et les études en biologie.
Et pourquoi pas en profiter pour faire des vrais tests cliniques ce serait intéressant !!
Je dis simplement qu après 7 ans de pratique je n ai pas besoin de preuves scientifiques car quand une classe spécialisée avec TDAh et Spectre de l Autisme ont tous changer leur médications qui il n avaient plus de crises dans les classes que la TS Professeurs et directrice de l école en revenait pas que l’anxiété dans la classe
avait énormément diminué et que les crises aussi. l Année d après les enfants nous demandais à chaque jour que après les soins les enfants retrouvait le sourire dans leur yeux.
Quand le bébé dans le ventre de la mère bouge après avoir fait une pression sur le point correspondant réflexe de l hypothalamus hypophyse et ou utérus. Quand après 1 mois à l.hôpital changer plusieurs fois de médications sans prendre jamais en considération l homme qui était malade avec pericardite répéter plus AvC et que les docteurs ne reussisaient pas avec la médication a faire diminuer l inflammation je me suis assis par terre à l Urgence et j ai demandé à mon père si je pouvais lui faire une réflexologie et il m a dit oui et dans la soirée la cardiologue dit je ne sais pas ce qui c est passé mais les jambes sont desenflé et la péricardite est partie à 90 % et depuis mon père 80 ans est en forme plus que jamais . Dites moi vous cher journaliste ceci ne sont pas des preuves ? Apportez moi une études cliniques cela va me faire un énorme plaisir de partager avec les gens les bienfaits d un corps en santé et en équilibre. Je vous invite à me contacter pour un rendez-vous .
Au plaisir.

Répondre

« Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, visualisez divers éléments du corps humain — les yeux, les poumons, la vessie —, d’où partiraient de petites ficelles qui descendraient jusqu’à des points précis de la plante des pieds et de la paume des mains. Les organes y sont « réfléchis », d’où le nom de la discipline. Cette théorie douteuse dit qu’en appuyant sur le point de la vessie situé sur la plante du pied, vous êtes censé stimuler votre vessie réelle, comme un marionnettiste fait bouger un pantin. »

Je suis praticienne en réflexologie et je trouve dommage que cette approche alternative soit ainsi d’une tellement désinformation. J’ai recopié ce petit bout de texte vulgarisé ! Ce n’est pas du tout que fonctionne la réflexologie. Oui, nous venons stimuler des zones réflexes qui représentent soit un organe, soit une glande ou une partie du corps, au niveau des pieds, d’où l’on retrouve plus de 7200 terminaisons nerveuses, des mains (plus en 2500 terminaisons nerveuses et les oreilles, dont le nerf vague passe au niveau de la conque.

Finalement non, ce n’est pas tel comme une ficelle d’une marionnette que l’on stimule mais bien le Système nerveux. Par la voie afférente ( soit le stimuli sur la peau) reçoit l’information via le système nerveux ,qui lui à son tour, renvoi le message au cerveau et qui lui, par la voie efférente, retourne le message en périphérie, soit dans le corps. Et parce qu’au niveau du cerveau se retrouve notre corps, les points stimulés envoies ces signaux.

Ayant eu un cours avec un anatomiste sur le système nerveux, saviez-vous que trois partie du pied se forment en même temps que le cerveau ?

Et que même certaines personnes peuvent ressentir des mains sur la tête pendant que nous sommes aux pieds et vice-versa ? Ayant eu un client avec le cancer du cerveau et dont la Réflexologie l’aidait à diminuer l’anxiété car à 30 ans, tu ne veux pas mourir, et que tout à coup, il dit ressentir une main masser le côté droit de son cerveau (là où est située la tumeur), et que le pied que je travaille, le gauche, qui est quelque peu paralysé…C’est physique et non ésotérique! Et nous savons que le cerveau gauche régit le corps à droit et vice-versa !

Soyez assurer que, si un client ou cliente arrive avec une douleur à la poitrine à mon bureau, c’est l’ambulance qui est appelée et non le « assoyez vous, je vais vous sauver »

Franchement ! La bêtise humaine, quelque soit la profession ou le métier, peut s’y retrouver, croyez moi ! Autant dans des mots (articles) que dans des maux (médical)

Avant de reproduire un article, vous devriez faire vous même vos recherches et au plus, du moins, l’essayer par vous-mêmes !

Bonne journée

Répondre

Comme vous ecrivez un article avec une demarche scientifique je suis tres étonnée de ne lire qu’une suite de théories générales et de ne pas trouver dans votre article une experimentation personnelle de ce que vous pretendez savoir suivie de constatations réelles qui permettent de conclure a une théorie basée sur une connaissance partant du réel. En fait vous n’avez pas expérimenté la reflexologie ni tenté de l’approcher avec une démarche scientifique et tentez de faire croire que vous savez que la reflexologie…. Comment pouvez-vous croire que vous êtes credible ?

Répondre

Et bien déjà il y a un point très important que j’aimerais aborder sur le sujet c’est que les reflexotherapeute n’ont pas la prétention de vouloir guérir !!! Tout d’abord parce que nous ne sommes pas médecin et qu’il n’a jamais été question de guérir le monde.
La réflexologie est avant tout complémentaire à la médecine occidentale, il n’est pas question en tout cas pour ma part en tant que reflexotherapeute de diaboliser la médecine que nous connaissons tous!! Effectivement le fait qu’il y ai un relâchement musculaire, un lâcher prise pendant la séance aide fortement au bien être et agit énormément sur le transit, la gestion du stress, le déblocage du diaphragme en y associant un peu de respiration profonde mais il ne faut pas oublier que le corps est traversé de part et d’autre par le système nerveux, circulatoire et même lymphatique…..cette pratique est connue et utilisée depuis des millénaires ce qui tente à prouver son efficacité il me semble !! De plus il y a un aspect très important à prendre en compte c’est l’aspect psychologique, la réflexologie redonne un équilibre corps/esprit qui n’est pas négligeable » bien dans sa tête, bien dans son corps »
Alors vous avez tout à fait le droit de ne pas adhérer à cette médecine alternative comme vous dites mais votre article est à mon avis inutile si ce n’est que vous n’avez aucune preuve de rien au final.
Peut-être devriez vous essayer un séance juste pour voir on ne sait jamais, vous pourriez être surpris….ou pas !!!

Répondre

Écrire autant de lignes pour finalement n’apporter aucunes informations est une perte de temps. Il faut savoir que dans le domaine de la santé, il faut essayer pour savoir si oui ou non ca fonctionne.

J’ai pour ma part fait 2 ans de kiné 2 fois par semaine avec des résultats j’en ai marre a vie.
Je me suis tournée vers un réflexologue alors que j’y connaissais rien et en 6 séances, mes douleurs, mes contractures ont considérablement diminuées.
Je tiens à vous rappeler que si les personnes malades se tournent vers la medecine douce c’est parce que les médecins eux-mêmes ne sont pas compétents..

Dans mon cas, personnes n’a su reconnaître un burn out, pendant 4 mois on m’a fait passer une fissure de 2 cm sous-scapula pour une simple tendinite. Les mots du toubib » vous êtes comme une fonctionnaire de mairie qui veut pas bosser et se créee des douleurs pour profiter du système de la société » est ce de cette manière qu’on soigne les gens? Alors que je bossais en restauration.

Au bout d’1 ans et demi, je decouvre que j’ai burn out +s yndrome de stresse post-traumatique.
La médecine n’a rien pu pour moi alors que la réflexologie m’amène vers une véritable guérison.

Et pour finir, votre article est vraiment mal fait, car la réflexologie reposer sur des points d’acuponctures de la médecine chinoise, et se pratique autant sur le plantaire, palmaire, auriculaire, dorsal, et faciale et la séance dur minimum 1h, car le praticien prend le temps de bien définir les problématiques du patien.
Et en tant que patiente avec de gros problèmede gestions émotionnelle, ce qui m’aide à évacuer mes emotions refoulées de puis 30ans et ,je peux vous dire que la réflexologie m’a bien plus aidé, 1000 fois plus efficace que la médecine scientifique qui prouve toujours tout mais ne sait jamais rien.

Répondre

Bonjour,
Formée par l’EIR (Ecole Internationale de Réflexologie) dont la directrice est aussi fondatrice d’un Centre de Stimulations Réflexes, je peux vous affirmer que contrairement à ce que vous retenez, je cite « La réflexologie repose sur l’affirmation erronée que tous les organes du corps sont reliés à la plante des pieds et à la paume des mains… » que notre corps est bien relié par des canaux nerveux de la tête aux pieds. C’est pour cela que lorsque l’on vous touche les pieds vous le ressentez ! Si vous vous cognez le genou, vous allez frotter pour atténuer la douleur…c’est de la réflexologie par voie TACT ! Nous avons 2 voies, directe ou indirecte mais cela est un métier… Non seulement, les zones réflexes sont au niveau des pieds et des mains mais aussi au niveau des Oreilles (Réflexologie Auriculaire reconnue par l’OMS), du visage, du crâne et du dos. Nous sommes en cours d’études et de reconnaissances. Merci de nous en laisser le temps !

Répondre

Sur le site officiel de l’OMS, on ne trouve absolument rien lorsqu’on fait une recherche avec les mots clés suivants: réflexologie, auriculothérapie, Nogier.
Alors, comme il n’y a rien de scientifique dans la réflexologie, la seule reconnaissance que l’OMS aurait pu faire c’est de confirmer que c’est une médecine alternative, c’est-à-dire une technique non prouvée basée sur des afffirmations non fondées.

L’Homėostasie, du grec homies = semblable et de stasis = position. Elle désigne un équilibre, une harmonie entre le corps, l’âme et l’esprit…
Si cette harmonie est déficiente , le déséquilibre d’un seul entraine la perturbation des autres, étant l’interdépendance de tous les systèmes.
Le but de la Reflexologie est de rétablir cet équilibre, souvent perturbé par des agents environnementaux. Physiques, psychologiques ou sociaux.

Une Réflexologue et assistante de conférence dans le monde entier

Répondre

Alors déjà, je ne vous souhaite pas le bonjour. De 2, je suis réflexologue plantaire et je suis très fière de ce métier. De 3, votre article est irrespectueux car tout praticien, même si il n’a pas fait d’études en médecine, doit connaître impérativement sur le bout des ongles, tout le fonctionnement du corps humain ainsi que ses systèmes et ses cellules, car c’est quand même équivalent aux connaissances des infirmières. Vous êtes la preuve même que l’être humain est soit stupide de par son égo, ou soit intelligent de par sa soif de curiosité en gardant son opinion pour soi. En dévalorisant notre profession, vous êtes la première option. Une chose est sûre, c’est que depuis la nuit des temps, ces méthodes existent contrairement aux médicaments. Je vous rappelle que les coupeurs de feu entrent dans les hôpitaux. Votre article est à mettre à la poubelle. Vous n’avez pas le droit de devaloriser notre profession car que cela vous plaise ou non, c’est une profession. Votre article, pour moi veut dire que vous ne vous occupez pas du tout de vous car la critique et l’humiliation sous entend en général que l’on préfère parler des autres en mal plutôt que de parler de soi ou de son métier avec passion. Je ne vous souhaite pas une bonne journée.

Répondre