Riches… et déprimés

Les États les plus riches sont aussi ceux qui comptent les plus grandes proportions d’habitants déprimés, révèle une équipe internationale qui a compilé des données portant sur 89 000 adultes, dans 18 pays.

Riches... et déprimés
Photo : iStock

En France, 21 % des personnes interrogées auraient vécu un épisode de dépression majeure au cours de leur vie. Les États-Unis suivent de près, avec 19,2 %. Les données canadiennes n’ont pas été analysées.

À l’autre bout du spectre se trouve la Chine, où 6,5 % des habitants sondés ont souffert de dépression ; puis le Mexique, avec 8 %.

« On peut penser que les écarts de richesse, plus apparents dans les pays nantis, favorisent la dépression chez les personnes démunies qui y habitent », avance la chercheuse Evelyn Bromet, de l’Université d’État de New York.

 

Laisser un commentaire