Satellites à la dérive

L’augmentation des émissions de CO2 pourrait faire dévier de leur trajectoire des débris spatiaux et des satellites, ce qui accroîtrait le risque qu’ils entrent en collision, selon des chercheurs américains.

Photo : iStock

Près du sol, le CO2 cause l’effet de serre, qui fait grimper la température. Mais à 95 km d’altitude, dans la thermosphère – où sont placés en orbite de nombreux satellites -, il réduit plutôt la densité de l’air. Conséquence : les objets spatiaux en orbite ont commencé à se rapprocher de la Terre.

À long terme, cette déviation risque de compliquer le réglage de la circulation sur les orbites terrestres, estiment les chercheurs, alors que les satellites doivent déjà naviguer entre les quelque 22 500 débris de plus de 10 cm répertoriés à ce jour. En 2009, une collision entre le satellite de communication américain Iridium 33 et un engin russe a généré à elle seule plus de 500 nouveaux débris.

 

Laisser un commentaire